Les sept formes d’amour selon Robert Sternberg

Il n’y a pas une seule manière d’être amoureux et les motivations qui amènent les gens à vivre en couples sont nombreuses. De plus, notre sentiment amoureux pour une autre personne évolue dans le temps. Sans compter le fait que deux personnes s’aiment rarement de la même façon, ou pour les mêmes raisons.
Il existe plusieurs “taxonomies de l’amour” structurées à partir d’un petit nombre de catégories d’amour de base qui, en se combinant, ne permettraient peut-être pas de classifier l’ensemble des conduites amoureuses possibles, mais du moins baliser certaines tendances normatives.
L’une des plus connues est la “théorie triangulaire de l’amour” du psychologue Robert Sternberg. Elle pose trois entités différentes qui peuvent, seules ou combinées, expliquer sept grands types de relations amoureuses. Ces entités sont: la passion, l’intimité et l’engagement.
Sternberg affirme qu’une relation amoureuse donnée peut être décrite par l’une des sept catégories, issu des combinaisons possibles entre ces trois entités, dont l’intensité peut évidemment varier.

La passion : l’attraction physique et le désir sexuel
L’intimité : le sentiment de proximité et de lien de confiance mû par l’échange de confidences
L’engagement : l’intention partagée de construire et de maintenir une relation à long terme avec l’autre

Amour-Toquade : Ici, il y a de la passion, mais pas d’intimité ou d’engagement. C’est l’amour d’une seule nuit, qu’on appelle souvent, et de manière assez peu élégante, le « one night ».

Amour Complice : Forme d’amour uniquement basée sur l’intimité. Par exemple, la relation d’un patient avec son thérapeute. Vous pouvez vous livrer de manière très profonde, sans pour autant ressentir de proximité physique et sans vouloir vous engager.

Amour vide : Cette fois, il y a de l’engagement, mais ni passion, ni intimité. C’est un contrat, en quelque sorte. Cela arrive à bien des couples, qui sont mariés et restent ensemble malgré le manque de communication ou de désir

Amour romantique : Intimité et passion, sans engagement. C’est l’amour qui concerne généralement des personnes jeunes. Chacune vivant de son propre côté.

Amour fou : Ici, engagement et passion, mais pas d’intimité. Un peu comme dans Belle du Seigneur ou Roméo et Juliette. Les amants se connaissent peu, mais ils s’aiment et se promettent de s’aimer toujours.

Amour amical : On se trouve dans le cadre de la profonde amitié, qui rassemble engagement et intimité, mais qui ne comprend pas de passion. Cela arrive souvent aux personnes qui se connaissent depuis des années et voient progressivement évoluer leurs sentiments amicaux vers des sentiments amoureux.

Amour accompli : Vous l’aurez deviné, c’est l’amour « idéal », qu’on nous vante dans les magazines et qui rassemble les trois composantes : passion extrême, engagement total et intimité profonde.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :