Le Pouvoir du Moment Présent : l’observation et l’attention Moment-présent de Stephan Kaenel

Chaque fois que nous laissons nos pensées vagabonder dans notre esprit, nous sortons de l’instant présent.
Pour nous en rendre compte, nous n’avons qu’un seul moyen : l’observation de nos pensées.

Mais lorsque vous êtes pris dans vos activités journalières, vous ne pouvez pas y arrivez, tout du moins, pas au début.

Pour cette raison. qu’il est recommandé de choisir un endroit calme pour s’entraîner à cela. Toutes les méthodes d’observation des pensées sont valables, mais la plus efficace semble être la méditation.

Ainsi, tel un sportif ou un musicien, vous ne pourrez maîtriser cette pratique que par l’entrainement, la persévérance et la discipline.

Ce qu’il faut retenir, c’est que « nous sommes à l’origine de nos souffrances » et que « l’important n’est pas ce qui vous arrive, mais ce que vous faites de ce qui vous arrive »

Mais à aucun moment nous ne devons culpabiliser. Nous ne sommes pas coupable de notre situation, car la culpabilité sous entend que nous avez fait quelque chose de mal.

Le sujet que vous allez découvrir maintenant est inspiré de plusieurs sources, dont le livre d’Eckhart Tolle : le pouvoir du moment présent.

Dans la phrase : « JE suis responsable de ce qui m’arrive », nous parlons d’un « JE » ou d’un « MOI » auquel nous nous identifions.

Vous risquez d’être surpris de savoir cela, mais n’êtes pas ce «Moi » !!

Ce Moi est en réalité votre propre perception de vous-même, au travers des expériences que vous avez eu dans votre vie.

Ce Moi est créé, fabriqué par votre mental n’existe pas réellement, c’est une illusion, mais vous n’êtes pas ce moi et nous allons voir pourquoi.

Avez-vous déjà observé quelqu’un dans la rue qui se parle à lui-même à haute voix ?

Le prenez-vous peut-être pour un fou ?

En fait, vous n’êtes pas si différent de lui, sauf qu’au lieu de parler à haute voix, vous écoutez cette voix qui vous parlent sans cesse….en pensant qu’il s’agit de vous…

Mais d’où vient alors cette idée que vous êtes cette voix qui se manifeste grâce aux pensées ?
« c’est votre mental, votre esprit qui émet ces pensées, mais pas vous »

Ce mental fait pourtant bien partie de vous, c’est bien vous qui pouvez le faire fonctionner, alors comment peut-il de manière presque autonome émettre des pensées sans avoir votre autorisation ?

C’est bien là tout le problème. Vous avez hérité d’un corps, d’un cerveau et le mental fait partie des outils à votre disposition pour vivre cette merveilleuse expérience qu’est la vie.

Mais cet outil peut être comparé à un ordinateur. Il enregistre tout ce qui se passe durant votre journée, puis la nuit, procède au classement de toutes ces informations, qu’il va mettre en mémoire sur votre disque dur : votre cerveau.

En traduisant vos expériences par des mots, par des concepts, il va répertorier tout ce que vous avez vécu, ainsi que les émotions qui y sont rattachées, en deux catégories : en bien ou en mal.

Son objectif de départ est simple : il souhaite vous permettre d’éviter de commettre plusieurs fois les mêmes erreurs, vous aidant ainsi à éviter les dangers. En bref, il agit pour votre survie.

Mais votre mental n’est qu’un outil que vous avez à disposition pour vous permettre d’avancer dans votre évolution personnelle. A aucun moment, il ne devrait prendre le pouvoir sur vous.

A aucun moment, vous ne devriez lui permettre de décider à votre place.

Et pourtant, c’est ce qu’il fait.

Parce que vous lui en donnez le pouvoir.

Comment ?

En ne faisant plus qu’un avec lui, en vous identifiant à lui. De ce fait, tout ce qu’il ressort de votre mémoire, vous le prenez comme une vérité absolue et immuable.

C’est ainsi que vous êtes persuadé que vous êtes comme ceci ou comme cela.

  • Je SUIS timide
  • Je SUIS anxieux
  • Je SUIS dépressif
  • Je SUIS malade

Vous n’êtes ni timide, ni anxieux, ni dépressif, ni malade…..ce sont de fausses croyances auxquelles votre mental tente de vous faire adhérer. Ce ne sont que des états dont vous faites l’expérience, ici et maintenant.

Pourquoi fait-il cela ?

Pour lui permettre d’exister.

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’EGO. De qui s’agit-il en réalité ?

En fait, votre mental nourrit votre Ego de cette manière. Votre Ego veut survivre, il veut exister, mais cela n’est pas possible dans l’instant présent.

Ainsi, votre mental se soucie du passé, s’inquiète de l’avenir, crée des souffrances en vous et permet à votre Ego de grandir, d’exister et parfois, il prend le pouvoir sur votre vie.

Mais dans le moment présent, il perd totalement son emprise sur vous.

Pour vous en rendre compte, il vous suffit de revenir dans l’instant présent et il y a un moyen très simple pour savoir si vous y êtes.

Observez vos pensées. Avez-vous conscience de ce flux constant et êtes-vous capable de simplement l’observer pour ce qu’il est réellement, à savoir un phénomène impermanent ?

Si vous ne nourrissez pas vos pensées, celles-ci vont simplement apparaître puis disparaître dans votre champ de conscience

Vos pensées ne sont, à l’origine, ni négatives, ni positives, elles ne sont que le rayonnement de votre être, comme les rayons d’un soleil.

Si vous êtes dans l’instant présent, vous pouvez plus facilement les accueillir pour ce qu’elles sont : des manifestations de votre esprit.

Après, toute la question est de savoir ce que vous allez en faire….car c’est là que vous pouvez les transformer en quelque chose de positif….ou de négatif.
La méditation est parfois considérée comme une technique spirituelle, réservée aux sages bouddhiste pour atteindre l’illumination, mais ce n’est pas le cas, elle est à la porté de tous :

« La méditation, c’est simplement « éveiller  » son attention en observant les faits tels qu’ils sont réellement.

Sans jugement, car le jugement est une production du mental, un mental qui nous manipule si on s’identifie à lui…. »

La méditation permet de calmer le mental, d’en faire un ami.

La vie est simple, c’est le mental qui complique tout, à tout vouloir comprendre, analyser, comparer, alors de l’âme ne cherche qu’à vivre l’instant présent, faire l’expérience de…. »

Pour faire cet exercice, choisissez un endroit calme, où vous pourrez faire cet exercice sans être dérangé.

Vous pouvez le faire soit assis confortablement, soit couché.

Fermez les yeux et focalisez votre attention sur une partie de votre corps, peu importe laquelle, puis observez là, avec vos sensations.

Chaleur, picotement, vous sentirez peut-être le sang qui circule dans cette partie du corps.

Restez ainsi calme et observez si des pensées apparaissent. Si c’est le cas, ne les alimentez pas, laissez-les venir …..puis disparaître.
Amusez-vous avec cet exercice, ce n’est pas une compétition, il n’y a pas de résultat bon ou mauvais à obtenir, il vous suffit juste d’en faire l’expérience.

Vous pouvez refaire cet exercice tant de fois que vous le désirez. Sachez simplement qu’à chaque fois que vous portez votre attention sur vos pensées, sans les nourrir, alors vous êtes dans l’instant présent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :