Décoder une angine

Le cas de l’angine, comme celui de toute autre maladie, peut-être abordé sous l’angle émotionnel proposé par le décodage biologique.

Chercher à retenir le morceau

Pour décoder une angine, on va retourner à l’étymologie même du mot : angine vient du latin « angina », issu de « angere » : serrer à la gorge.

La première question à se poser est : quel intérêt à mon corps-cerveau-inconscient à vouloir serrer au niveau de la gorge ?

Une des réponses qui a été mise en évidence en décodage biologique est la suivante : la peur de ne pas pouvoir avaler ou attraper le morceau.

Par « morceau », on désigne n’importe quelle chose, qu’elle soit réelle (attraper un bout de pain), symbolique (obtenir une bonne note), virtuelle (gagner à un jeu) ou imaginaire (visualiser un plat).

Dans tous les cas, par peur de perdre le morceau, par peur de le voir nous échapper, on va resserrer, on va chercher à le retenir, à le verrouiller au niveau de la gorge.

Vouloir et ne pas pouvoir

Une seconde option concernant la compréhension de l’angine est de considérer que la personne malade a souhaité avaler/attraper le morceau (une chose qu’on aurait voulu faire ou avoir) sans y parvenir.

En poussant le décodage un peu plus loin, on considère que lorsque :

  • l’amygdale droite est touchée c’est qu’on souhaitait attraper quelque chose (comme indiqué ci-dessus) ;
  • l’amygdale gauche est touchée c’est qu’on a souhaité recracher ou repousser quelque chose.

Ces deux informations sont à inverser quand la personne est gauchère (ou ambidextre).

Ne pas accepter

Autre interprétation possible du mal de gorge, de l’angine : ne pas accepter quelque chose.

On a d’ailleurs coutume de dire que quelque chose nous « reste en travers de la gorge » ou, de façon très triviale, « j’ai les glandes » (sous-entendu les amygdales).

Le serment

Dernière piste à explorer : la notion de serment (en jouant avec le mot « serrement », à l’origine d’angine).

Ainsi, si on a prêté serment ou qu’on a des convictions qui entrent en conflit avec ce que l’on souhaite réellement, on peut également déclencher une angine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :