Mon tendre amour, il est bien différent de t’avoir dans mes bras ou de t’en voir séparé : Je t’adore, aime-moi autant que je t’adore, et veille sur ta belle tête, en attendant le vif plaisir que j’aurai de t’embrasser, oui, je te ferais mille baisers de tout mon cœur : Je t’aime, je t’embrasse partout. Joseph Michel Antoine Servan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :