Les sentiments les plus forts m’ont toujours effrayée, mais lorsque ta voix et tes mots font battre mon cœur, je réalise que je t’ai toujours appartenu, et je me demande alors comment j’ai pu vivre sans toi aussi longtemps. Je dois aussi t’avouer qu’un long et beau chemin près de toi, fait de complicité, de confiance et de fidélité me tente énormément. On dit que de trop s’aimer on finit toujours par se perdre. Mais moi, je ne peux pas m’empêcher de t’aimer très fort. Et dans l’attente impatiente de t’entendre très bientôt au creux de mes oreilles, je dépose tendrement sur tes lèvres un baiser pour toujours. Nathalie Cilibrazi-Roux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :