Méthode LA LIBERATION BIOENERGETIQUE CELLULAIRE DE MONTSERRAT

La méthode de soins repose sur l’énergétique et le dialogue cellulaire par l’intermédiaire des mains du praticien. Elle reprend les grands principes de l’ostéopathie considérant le corps comme un ensemble cohérent, pouvant être affecté dans son intégralité par la lésion d’un seul organe. Sa pratique restaure le mouvement énergétique subtil bloqué dans les organes en souffrance.

Cette énergie vitale est désignée sous de multiples noms; elle est appelée en ostéopathie le Mécanisme Respiratoire Primaire, mais sera pour d’autres « Chi », « Prana », »souffle de vie », « dynamique vitale », « information vibratoire », etc.

Après une séance, le péricarde est libéré. Il reprend son expansion comme un ballon souple qui retrouverait sa forme initiale, ses ligaments suspenseurs retrouvent leur étirement naturel. L’énergie peut circuler à nouveau et les facultés d’auto-guérison de la personne se remettre en action.

Par cette libération du péricarde, le praticien peut remonter à la cause énergétique du problème primaire d’un ou plusieurs systèmes organiques lésés sans l’évaluer au préalable. 
Il le libère de ses tensions accumulées, sources possibles d’une multitude de problèmes fonctionnels dont vous trouverez des exemples dans l’onglet « quand le péricarde va mal ».
Il reconnecte l’âme (l’énergie vitale) et le corps (son expression matérielle).

L’IMPORTANCE DU PERICARDE

 La libération du péricarde pourra avoir des répercussions bénéfiques sur l’ensemble de nos systèmes organiques, car, par ses multiples insertions anatomiques et neurophysiologiques, le péricarde est intimement lié 

– au coeur, 
– au diaphragme, 
– à la trachée, 
– à l’entrée de l’estomac, 
– à l’oesophage, 
– au centre phrénique (responsable de la respiration), 
– aux plèvres, 
– aux voies artérielles et veineuses, 
– aux ganglions stellaires (clé et régulation du système nerveux neuro-végétatif), 
– à la base du crâne, 
– aux charnières vertébrales (de la 6° cervicale à la 4° dorsale), 
– à la thyroïde, 
– au thymus, etc.

Par son action de blocage énergétique sur le péricarde qui affectera tel ou tel système organique, un stress pourra donc engendrer des troubles différents selon chacun. Face à une agression émotionnelle similaire, telle personne souffrira de douleurs cervicales ou lombaires, une autre d’un manque d’appétit, encore une autre de difficultés respiratoires, de problèmes de sommeil ou de dépression... Les symptômes peuvent être multiples mais résulter d’un même fait, la rétraction du péricarde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :