Ah ! qu’aujourd’hui du moins tout entier m’appartienne Sous ces ombrages verts, ami, reposons-nous. Je suis heureuse ainsi, mes deux mains dans la tienne. Les yeux fermés au jour, ton front sur mes genoux. Antoinette Quarré

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :