Quand les sentiments sont partagés en Amour ? Monique Schneider

 C’est un peu comme une naissance que nous rejouons. Nous rencontrons à nouveau quelqu’un qui nous assure de notre nécessité de vivre. L’autre est, en quelque sorte, un catalyseur d’un accouchement de soi-même. « Je sens que quelque chose est en train de bouger en moi. » C’est un sentiment de fissuration, généralement plutôt ressenti par les femmes, ou de comblement, plutôt éprouvé par les hommes. Nous nous découvrons « autre » et plus riche. Il y a à la fois altération et enrichissement de soi. Le philosophe Emmanuel Levinas dit que, dans la rencontre physique, l’amour ne vient pas combler une faim, mais donner une faim. Plus on avance, plus l’appétit est aiguisé. Freud, lui, pense que la rencontre amoureuse est comparable à celle que nous pouvons faire avec une oeuvre d’art : elle « provoque en nous des émotions dont nous ne nous serions peut-être même pas cru capable » . Nous découvrons en nous un être doué d’une puissance, d’une aspiration, d’émotions inattendues.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :