Archive | août 2016

Ô mon soleil Ma douce brune Astre de miel À peau de prune Ô tout mon ciel Mon feu de lune Dans mon sommeil À corps de plumes En rêve ailé Quand tu t’allumes Vers toi je vais Et me consume… Alhas Fonean

Publicités

Peut-être qu’un jour, dans cinq, dix, ou quinze ans
Au milieu d’une mer ou sur une montagne
Là on se reverra, que s’arrête le temps
Que j’entende ta voix, doux son de la campagne

Observer ton sourire, contempler tes yeux bleus
Sont deux trop grandes choses pour une trop courte vie
Saisir des yeux ta bouche, tes mains, et tes cheveux
Joyaux d’une beauté qui t’habite et te suis

Alors en ce moment dans les cieux je serai
Mais peut-être qu’avant le courage j’aurai
De te dire un secret aujourd’hui dévoilé
C’est le nom d’une fille, que j’aime à la folie
Mais je ne peux guérir de cette maladie
Et ce nom, magnifique, c’est le tien ma jolie

 BG