Archive | avril 2017

QUE LA BRETAGNE EST BELLE

La Manche mer épicontinentale est une partie de l’océan couvrant une partie d’une plate forme continentale. À la différence des mers méditerranéennes les mers épicontinentales sont mieux connectées aux océans. Ce sont des mers peu profondes où l’action du vent crée des courants. La Manche, est un exemple de mer épicontinentale.

L’amour est le moyen inventé par la nature pour vaincre la mort. Jean Guitton

Au maître d’un jardin

Poète : Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)

De ce chaume heureux possesseur,
De bon cœur, hélas ! que j’envie
Tes travaux, ta philosophie,
Ta solitude et ton bonheur !

Pour prix des soins que tu leur donnes,
Tes arbustes reconnaissants
Et des printemps et des automnes
Te prodiguent les doux présents.

Ô trop heureux qui peut connaître
La jouissance de cueillir
Le fruit que ses soins font mûrir,
La fleur que ses soins ont fait naître !

Toujours la terre envers nos bras
S’est acquittée avec usure.
Qui veut s’éloigner des ingrats
Se rapproche de la nature.

Écrit en 1792.

« Le jardin est une officine dont nous devrions utiliser toutes les ressources plus souvent et intelligemment. » Prof. Léon Binet, ancien doyen de la Faculté de médecine de Paris

Aubergine (Solanum melongena)

Ce légume fait partie de la diète méditerranéenne. Ses constituants bien connus en font un légume de choix comme aliment anti-anémique, laxatif, diurétique. L’aubergine est capable de limiter le cholestérol sanguin grâce aux fibres spécifiques qu’elle contient. Elle est recommandée en cas de constipation, de goutte, d’hypertension, d’hépatite.

Bette à carde (Beta vulgaris) (photo)

Légume rafraîchissant dont les feuilles sont diurétiques, champion de la teneur en fibres (effet laxatif), indiqué en cas d’inflammation de l’arbre urinaire. Déconseillé aux personnes souffrant de calculs rénaux (lithiase oxalique).

Betterave rouge (Beta vulgaris rubra)

Le bulbe présente des vertus antioxydantes. La coloration rouge provient de la bêtacyanine, un pigment qui fait partie des antocyanines. Contient un oligo-élément peu commun, le rubidium, dont l’action est remarquable sur la digestion. Anti-anémique, reminéralisante, considérée comme un reconstituant sanguin. Contre-indication : lithiase oxalique, diabète sucré.

Brocoli (Brassica oleracea italica botrytis)

Le sulforaphane isolé dans le brocoli est un composé qui augmente l’activité des enzymes anti-cancer (équipe du Dr Tabalay, Université John Hopkins, 1994). Il pourrait favoriser l’action de certains mécanismes majeurs de la détoxication de cancérogènes. Son apport élevé en fibres le rend précieux contre le cholestérol. Il est diurétique, laxatif. Il serait à éviter en cas de déficience de la glande thyroïde. Le curcuma et la tomate optimisent ses vertus.

Céleri (céleri-branche, céleri-rave) (Apium graveolens)

Les vertus du céleri ont été louées par l’ensemble des auteurs anciens. C’est un excellent coupe-faim sans calorie (effet amincissant), tout entier, de la branche à la racine, c’est un aliment aphrodisiaque. Le céleri convient pour toutes les personnes qui ont besoin d’éliminer.

Champignons

Parmi les principales espèces cultivées, on peut choisir le champignon de couche dit champignon de Paris, le pleurote, le shii-také et autres champignons asiatiques. Les champignons fournissent un complément appréciable de minéraux et d’oligo-éléments. Pauvres en calories, riches en fibres, ils occupent une place de choix dans l’alimentation minceur.

Chicorées (Cichorium intybus, C. endivia crispa, C. endivia latifolia)

La chicorée sauvage, la chicorée frisée, la chicorée scarole, toutes sont apéritives, dépuratives, digestives, reminéralisantes et amincissantes, recommandées pour la « nouvelle » cuisine légère. Suggérée en cas d’insuffisance biliaire, d’hépatisme, d’indigestion, d’asthénie, d’anorexie, de convalescence.

Choux : Chou vert (Brassica oleracea) / Chou rouge (B. ol. Capitata rubra)

D’après Caton l’Ancien, c’est grâce aux choux que les Romains ont pu se passer de médecin pendant près de 10 siècles. Les substances à potentiel protecteur sont contenues dans tous les légumes de la famille des choux : anti-oxydants indoles, isothiocyanates, dithiothiones… protègent et inhibent l’activité de certains cancérogènes. Le jus de chou fait merveille contre les ulcères gastro-intestinaux.

Concombre (Cucumis sativus)

Légume estival apprécié pour ses propriétés rafraîchissantes, dépuratives du sang, diurétiques et reminéralisantes. C’est un dissolvant de l’acide urique. Légume de choix pour les tempéraments bilieux et sanguins, recommandé en cas d’œdème des jambes, des pieds et des mains, en présence d’urée, d’acide urique et de goutte. Recommandé en cas d’élévation de température.

Courgette (Cucurbita pepo)

Riche en fibres solubles (pectine et protopectine), elle stimule légèrement le fonctionnement des intestins. Elle est diurétique et reminéralisante. Elle est intéressante pour la santé cardiovasculaire, pour contrôler l’excès de poids, l’insuffisance rénale et les hémorroïdes. Elle fait partie des légumes qui peuvent être introduits dans la diète post-opératoire digestive.

Échalote / Oignon vert / cibette (Allium ascalonicum)

L’échalote a la renommée d’avoir des propriétés diurétiques digestives, cholérétiques. Elle est caractérisée comme l’ail par la présence de substances soufrées spécifiques : des isomères de l’allicine. Selon les récentes études menées en Chine et aux Pays-Bas, la consommation d’échalote entraine une réduction du risque de cancer de l’estomac et du côlon.

Épinard (Spinacio oleracea)

Surnommé le balai de l’estomac, c’est un purificateur sanguin de grande valeur. Sa richesse en sodium, potassium, calcium, phosphore, magnésium et fer en fait un anti-anémique et reminéralisant qui prévient aussi la sénescence. Il serait anticancéreux à condition qu’il provienne de culture biologique réelle. Il semble déconseillé aux personnes souffrant de calculs rénaux et d’inflammations articulaires et rhumatismales.

Laitues (Lactuca sativa)

En feuilles ou pommées, les laitues sont rafraîchissantes pour l’estomac. Elles présentent une action régulatrice de la glycémie. Galien les appelait les « herbes des sages », « les herbes des philosophes ». Les laitues possèdent une substance, le lactucarium (ou opium de laitue), spécialement concentrée dans les nervures des feuilles, douée de propriétés légèrement hypnotiques, somnifères et sédatives. Les laitues contiennent de l’hyoscianine et du tryptophane qui facilitent l’endormissement.

Navet (Brassica râpa)

Appelé aussi rabiole, le navet est diurétique et pectoral. Son jus est renommé pour la dissolution des lithiases rénales. Il est recommandé en cas d’angine, bronchite, enrouement, toux, catarrhe pulmonaire. Il est aussi utilisé comme anti-infectieux urinaire (cystite). Il est inutile de peler le navet lorsqu’il est très frais. Il suffit de le brosser. Le consommer dans des soupes, en purée, en gratin.

Oignon (Allium Cepa)

Symbole de l’intelligence dans l’ancienne Chine, l’oignon a été quasiment vénéré dans les anciennes civilisations. La consommation d’oignon permet un apport d’oligo-éléments peu fréquents tels que le sélénium, le manganèse, le cobalt, le fluor et le molybdène. Il serait anti-coagulant, empêcherait la formation de caillot et protègerait contre les risques d’obstruction des vaisseaux et de thrombose.

Poireau (Allium porrum)

Les sulfures d’allyle du poireau préviennent le processus de cancérisation de la peau, des poumons et de l’intestin. Surnommé le balai de l’intestin, le poireau est antiseptique, purificateur sanguin et éliminateur de l’acide urique. Il active la transpiration et on le recommande pour faire baisser la fièvre.

Pois mange-tout (Pisum sativum)

Les fibres tendres chez le petit pois jeune deviennent dures au fur et à mesure de la maturation des gousses. Grâce à l’abondance de ces fibres, le pois mange-tout est efficace contre la constipation. Par contre, il doit être évité chez les personnes colitiques.

Poivron (Capsicum annuum)

Appelé aussi piment doux, le poivron est riche en pigments, surtout lorsqu’il est cueilli à pleine maturité : carotène, xanthophylle, xanthome… qui augmentent la résistance des petits capillaires sanguins. Les poivrons rouges contiennent beaucoup plus de vitamines A et C que les poivrons verts. Tous les poivrons possèdent des vertus antiseptiques, stomachiques, diurétiques, laxatives et anti-oxydantes. Ils contiennent de la lutéine qui réduit les déficits de la mémoire liés à l’âge.

Rutabaga (Brassica napus napo brassica)

On définit généralement le rutabaga, appelé navet jaune au Québec, comme un chou-navet dont on consomme la racine. C’est une excellente source de Potassium. Ce légume a la double renommée de diurétique et de reminéralisant à la fois. Il est parfois suggéré pour certains types de cancer : du côlon, de l’estomac, de l’œsophage, du pharynx et du larynx.

Tomate (Lycopersicum esculentum)

Les tomates détiennent des composés spécifiques dont le lycopène qui bloque la formation de nitrosamine responsable des tumeurs des muqueuses de l’appareil digestif, du foie, des poumons, de la vessie et de la prostate (Joseph Hotchkiss, Université Cornell, NY – 1975). La tomate est conseillée pour les personnes qui ont consommé trop de graisse animale, de sel ou de protéines animales. La tomate doit toujours être consommée bien mûre.

L’ail, allié santé pour vivre plus longtemps S’il fallait choisir un seul allié pour la santé, ce serait sans doute l’ail ! Ses vertus sont connues et reconnues depuis l’Antiquité. Les Égyptiens l’utilisaient déjà pour soigner les maux de tête ou l’hypertension.

Aujourd’hui, on peut compter des centaines d’études scientifiques sur le sujet. Il est de notoriété publique que l’ail a une action très bénéfique sur le système cardio-vasculaire. Mais ce n’est pas tout !

L’ail possède d’autres vertus comme son action antibactérienne grâce à l’allicine, antiseptique grâce à ces acides phénoliques, antioxydant grâce aux flavonoïdes, anti-inflammatoire et anti-microbien. Il aide également à une bonne digestion en prenant soin de la flore intestinale grâce à l’inuline qu’il contient, un prébiotique naturel. Enfin, les vitamines A, B, C et E en font un « booster » de système immunitaire.

L’ail peut se consommer au quotidien ! Il est préférable de le manger cru ou au moins, de l’ajouter en toute fin de cuisson afin qu’il conserve un maximum ses propriétés. Pour ceux qui ont peur de l’effet haleine chargée, l’ail doux ou l’ail mariné dans de l’huile d’olive et qu’on laisse confire peut être une bonne alternative.

L’ail et la santé des poumons

L’ail est resté un aliment de base pour les diverses pratiques de santé naturels en raison de ses propriétés anti-inflammatoires. Le niveau élevé de l’allicine réduit l’inflammation et combat l’infection. Il détruit les radicaux libres et peut contribuer à améliorer l’asthme. L’ail réduit le risque d’avoir un cancer du poumon .