Archive | janvier 2019

Marcher plus vite pour vivre plus longtemps ?

Des chercheurs Australiens ont associé l’augmentation du rythme de marche à un risque de mortalité réduit.

On le sait, marcher est bon pour la santé. Mais marcher vite serait encore mieux ! Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Sydney, en Australie, a montré que la marche moyenne et rapide était associée à une réduction de la mortalité (toutes causes confondues) et également à une réduction de la mortalité par maladies cardiovasculaires.

Applique les APS RASP = Régulière, Adaptée, Sécurisante, Progressive et Pérenne.

Et, tu éviteras ces pathologies : BPCO = Broncho – pneumopathie chronique obstructive, maladie cardiovasculaire, cancers, obésité, lombalgies chroniques, ostéoporose, arthrose, diabète 1 et 2, neuropsychiatrie, dépression, maladie d’alzheimer…

Dépense Energétique : quantité d’énergie dépensée par un individu pour assurer son métabolisme de base, le maintien de sa température, sa croissance,son développement, sa reproduction et son activité musculaire.

SUR 24 H

Dépense énergétique au repos :

  – de 60 % à 75 % (battements du coeur, température corporelle…)

  – 10 %  l’alimentation (digestion)    

Restent : 15 % de dépense énergétique liée à l’activité physique.

Cette dépense va variée en fonction de la nature, de la durée et de l’intensité de l’exercice.                

La gymnastique est à nos muscles ce que l’instruction est à notre esprit. Dr M. Levy

2 actes importants de la vie : la transpiration et la respiration. Tout ce qui pourra les activer dans une certaine limite augmenteront nos forces, conservera notre santé et prolongera notre vie. Dr M. Levy