Archive | Fleurs Comestibles RSS for this section

LA CAPUCINE OU FLEUR D’AMOUR

027

Cette fleur sanguine originaire du Pérou, on la dit capable d’exciter les appétits sexuels… Tiré de C’est la nature qui a raison de Maurice Mességué

Les feuilles se mangent dans la soupe (avec des pommes de terre), les fleurs dans la salade qu’elles décorent. Le goût poivré des capucines est agréable et stimule l’appétit.

Riche en souffre la capucine est recommandé, car elle nous revigore. Elle est légèrement laxative et assure un bon transit.

Enfin en usage externe la capucine dit-on retient le cheveu, voir recette dans soins des cheveux (article du 25/02/14)

Publicités

BOURRACHE ET COQUELICOT

  • La bourrache attire tous les insectes pollinisateurs, et de nombreux papillons monomaniaques ne veulent qu’elle pour pondre et nourrir leurs chenilles.
  • Plantez-la près des fraisiers, à qui elle confère une saveur plus marquée.
  • Elle protège les choux des chenilles des piérides, et éloigne les limaces.
  • Au potager, indispensable pour sa joliesse, elle apporte au sol du potassium, du calcium et autres
  • Semez-la une première fois, près des légumes fruits, pour une meilleure pollinisation, puis laissez-la vivre sa vie.minéraux indispensables à la culture des légumes. 
  • C’est ce que j’ai fait…
  • Le coquelicot se développe très vite et attire peu de prédateurs. 
  • Dans le langage des fleurs, le coquelicot symbolise « l’ardeur fragile » et signifie « Aimons-nous au plus tôt ».
  • En salade : Vous pouvez tout d’abord rehausser vos salades avec quelques jeunes pétales de coquelicot.

Les fleurs comestibles du jardin

002CDIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA027DIGITAL CAMERA068002

Les capucines (tropaeolum majus) ont des fleurs à la saveur poivrée, un peu piquante, au goût de cresson ainsi que des jeunes feuilles légèrement sucrées.

Comment manger les fleurs de capucine ?
On peut se servir des fleurs pour décorer et relever les salades composées, les salades de fruits, les viandes ou bien les poissons, utiliser les feuilles pour pimenter une salade verte, préparer les boutons floraux et les graines dans du vinaigre pour les utiliser comme condiment.
Le soucis (Calendula officinalis) a des fleurs jaunes ou orangées au léger goût de radis.
Comment manger les fleurs de soucis ?
Fleurs à sécher les unes à côté des autres sur du papier absorbant ou au four. Gardez seulement les pétales secs dans un contenant hermétique pour les utiliser en cuisine.
Vous pouvez aussi les utiliser comme décoration de plats. Les pétales parfument les huiles, les soupes, les gelées, les infusions, les vinaigres et colorent le beurre ou le riz comme le safran.
La rose (Rosa gallica, officinalis,…) : pétales de roses cristallisés, confiture de roses, confiseries, liqueur, vinaigre,…
Le coquelicot (Papaver rhoeas) : les pétales se mangent crus dans les salades, confits au sucre, en décoration, pour aromatiser les boissons,…
Le pissenlit (Taraxacum officinale) : tout est comestible en omelette, en salade, en soupe ou en confiture avec les fleurs.
La marguerite (Chrysanthemum leucanthemum) : pétales dans les salades composées, les cocktails, en décoration pour les pâtisseries,…
La primevère (Primula acaulis) : pétales cristallisés, en décoration pour les plats, vinaigre,…
La ciboulette (Allium schoenoprasum) : fleurs cueillies jeunes pour accompagner une salade, une viande ou une pâtisserie.
La violette (Viola odorata) : pétales pour les salades composées, salade de fruits, liqueur, fleurs cristallisées ou en sirop.
La pensée : pétales pour les salades composées ou en décoration de plats (enlevez le pédoncule).
La mauve (Malva sylvestris) : on mange les fleurs et les feuilles dans des salades composées ou en décoration pour les pâtisseries.

LAURIER ROMARIN BOURRACHE ORIGAN…

LaurierRomarinBourracheSauge à l'ananas

Les plantes méritent notre plus grand respect: elles accomplissent des prodiges que notre corps, si sophistiqué soit-il est incapable d’imiter. Les plantes n’ont pas besoin d’importer des sucres et des protéines: elles les fabriquent elles-mêmes.

Chaque plante est une centrale d’énergie solaire. Elle capte du gaz carbonique dans l’air, aspire de l ‘eau par ses racines et fusionne l’eau et le gaz pour construire une molécule de sucre, en utilisant l’énergie solaire. Si nous n’avions qu’à respirer du gaz carbonique et de l’eau pour fabriquer du sucre avec l’énergie solaire, nous n’aurions pas besoin d’un système digestif. De plus, chaque plante conçoit elle-même toutes ses protéines, en utilisant l’azote de l’air. Elle constitue aussi ses propres vitamines, en puisant dans le sol et dans l’air la matière première requise. Nous sommes en cela inférieurs à la plante: nous ne fabriquons que la moitié des acides aminés que nous utilisons pour construire nos protéines, et nous fabriquons à peine la moitié des vitamines nécessaires à notre vie biologique. Alors, nous devons les prendre ailleurs, dans les plantes.
Les plantes sont essentielles à la vie parce qu’elles fabriquent tous nos matériaux de base, mais aussi parce qu’elles nous fournissent l’oxygène sans lequel nous ne serions pas en vie. En fabriquant du sucre à partir du gaz carbonique et de l’eau, les plantes libèrent de l’oxygène. Depuis des milliards d’années, les végétaux fournissent l’atmosphère en oxygène et nous permettent ainsi de respirer sur la Terre.
Nicole Boudreau biologiste

PISSENLIT SI VOUS LES ARRACHEZ METTEZ-LES DANS VOTRE COMPOST

PISSENLIT SI VOUS LES ARRACHEZ METTEZ-LES DANS VOTRE COMPOST

Nom commun : dent-de-lion.
Nom botanique : Taraxacum officinale, famille des composées ou astéracées.
Noms anglais : dandelion.
Nom chinois : Pu gong ying (il s’agit en fait du Taraxacum mongolicum, un proche parent oriental de notre pissenlit, mais dont les indications diffèrent).

Parties utilisées : racine (de préférence la racine d’une plante de 2 ans, récoltée à l’automne) et feuilles (récoltées au printemps ou au début de l’été, avant la floraison).
Habitat et origine : probablement originaire de l’Europe de l’Ouest, le pissenlit s’est depuis longtemps installé un peu partout dans le monde. Il pousse à l’état sauvage sous les climats tempérés et on le cultive sur une base commerciale en Europe et en Amérique.

Le pissenlit est un bon exemple pour illustrer à quel point les plantes sauvages ont souvent beaucoup plus à offrir que les plantes génétiquement modifiées par des siècles de culture. Le pissenlit est très riche en minéraux incluant le fer et le calcium et il contient une incroyable quantité de vitamine A, de vitamine C et de vitamine K.

Plante très mellifère.

Ses jeunes feuilles peuvent être utilisées en salade avec des croûtons, des oeufs, des morceaux de fromage…

Une fois cuites elles peuvent remplacer les épinards, ou compléter certaines soupes.

Les boutons de fleurs peuvent être utilisés en remplacement des pointes d’asperges.

Les racines grillées peuvent être un bon substitut du café.

Autrefois les fleurs entraient dans la coloration du beurre.

Ses propriétés médicinales ne sont plus à prouver : dépurative, diurétique, laxative, revitalisante, tonique, cholagogue.