archive | Par la Méditation RSS pour cette section

Méditation zen, Vipassana, en pleine conscience ou transcendantale, l’objectif est le même : votre bien être. Victoire Kephale

Durant la méditation, il faut respirer longuement et calmement. L’attention doit se focaliser principalement sur l’expiration en ayant pleine conscience de l’air qui ressort de nos poumons en traversant nos narines.

What do you want to do ?

New mailCopy

Elle consiste à concentrer l’attention sur le présent et à faire le point sur ce que l’on est et sur ce que l’on ressent à cet instant précis.
Pour méditer, on n’est pas obligé de ressentir un élan de spiritualité on peut le
faire en tout instant et à n’importe quel endroit.
La méditation agira tout aussi bénéfiquement sur notre santé grâce à la relaxation totale qu’elle procure. Mais il faut la pratiquer régulièrement et faire preuve de beaucoup de persévérance en faisant attention aux sensations les plus subtiles et les plus légères.
Grâce à cette technique, on prend pleinement conscience de soi-même mais aussi des autres et tout ce qui fait son environnement. Elle ouvre donc la voie à l’éveil de soi.

 

Le principe de la Méditation Transcendantale est simple, l’Être est béatitude dans sa nature, il est bonheur infini. L’esprit se dirige toujours dans la direction d’un plus grand bonheur, c’est l’expérience de chacun. Dans cette méditation, nous ne nous concentrons pas, nous ne cherchons pas à contrôler l’esprit, nous laissons l’esprit suivre son instinct naturel à aller vers un plus grand bonheur. Il va vers l’intérieur, et gagne la conscience-béatitude dans l’Être. Maharishi Mahesh Yogi

La méditation vient avant tout d’une volonté première d’avoir conscience de soi, de comprendre ce qui se passe au fond de soi, ou encore de combattre le stress et la dépression. Des objectifs que promettent de cerner la méditation transcendantale, en combinaison avec des bienfaits physiques notables. Dans l’absolu, la plupart des pratiquants s’accordent à dire que la méditation transcendantale réduit le stress, améliore la qualité du sommeil, et diminue la fatigue. Cela fait envie ! Se recentrer jour après jour, faire le vide sur ce qui se passe, rendre notre cerveau plus attentif, avoir davantage conscience de soi, la pratique quotidienne a prouvé que la méditation transcendantale améliorait confortablement notre qualité de vie.

 

Changer notre vie nécessite de changer notre énergie, c’est-à-dire d’effectuer un changement élémentaire dans notre esprit et nos émotions.

«Rompre avec soi-même» fournit les outils nécessaires pour effectuer les changements positifs dans notre existence. Et tout spécialement différentes techniques de méditation. Car pour rompre avec soi-même, il est essentiel de développer la faculté d’observation, d’adopter le calme intérieur ou de concentrer son attention sur ses comportements et sur les éléments de l’environnement qui déclenchent une réaction émotive. En tibétain, le mot «méditer» signifie «se familiariser avec». Et pour se familiariser avec quelque chose, il faut d’abord observer pendant un certain temps. Selon la technique de méditation que je transmets, il suffit de se rappeler ce que l’on ne veut plus être, jusqu’à ce que l’on connaisse son vieux soi – les pensées, les émotions et les comportements qui lui sont associés et que l’on désire changer – au point de «dé-stimuler» et «débrancher» le vieil esprit, et de ne plus envoyer le même signal aux gènes. Il faut alors envisager répétitivement «ce que l’on veut être». Il en résultera un nouveau niveau mental auquel on conditionnera émotionnellement le corps, jusqu’à ce que ce niveau devienne assez familier pour constituer une seconde nature.
Le changement deviendra ainsi effectif.

Le terme «Relaxation Response» a été inventé par le Dr Herbert Benson, professeur, auteur, cardiologue et fondateur de l’Institut médical Mind / Body de Harvard. La réponse est définie comme votre capacité personnelle à encourager votre corps à émettre des produits chimiques et des signaux cérébraux qui ralentissent les muscles et les organes et augmentent le flux sanguin vers le cerveau.

Il existe de nombreuses méthodes pour obtenir la réponse de relaxation, notamment la visualisation , la relaxation musculaire progressive, la guérison énergétique, l’acupuncture, le massage, les techniques de respiration, la prière, la méditation, le tai-chi, le qi gong et le yoga. La vraie relaxation peut aussi être obtenue en vous éloignant de la pensée de tous les jours et en choisissant un mot, un son, une phrase, une prière ou en vous concentrant sur votre respiration.

Marcher, c’est bon pour le corps, le moral, et on peut le faire partout et tous les jours. Conseils de l’ostéopathe Jacques-Alain Lachant

Quelle posture préconisez-vous pour une « bonne » marche ?
Le ventre porté, le regard au loin, la poussée qui vient de l’arrière du pied avec des orteils actifs qui attrapent légèrement le sol au démarrage, les paumes et les poignets très légèrement tournés vers l’extérieur, et les mains non pas ballantes mais présentes. Pour ce faire, on peut juste établir un contact entre l’index, le pouce et le majeur ou fermer très légèrement la main. Avec cette posture, l’énergie vient du pied et remonte vers la tête, et non l’inverse, et le corps se redresse automatiquement.

Les bienfaits de la méditation

Augmenter l’occurrence de sensations positives

Plus de sentiments « positifs ». Quand on ressent des sentiments positifs (joie, curiosité, enthousiasme, fierté, etc.), l’activité électrique est prédominante dans une zone précise du cerveau (le cortex préfrontal gauche). Une étude utilisant l’imagerie par résonance magnétique a permis de découvrir qu’en état de méditation, cette zone s’active particulièrement. Selon les chercheurs, il se pourrait que la méditation favorise l’activité cérébrale des zones associées aux sentiments positifs tout en inhibant celles reliées à l’anxiété et aux sentiments négatifs. Ils émettent l’hypothèse que cela pourrait à la longue agir sur le tempérament et le rendre plus « positif ».