Archive | Par la pratique sportive RSS for this section

Ne pas avoir le temps de méditer, c’est n’avoir pas le temps de regarder son chemin, tout occupé à sa marche. Antonin Sertillanges

Publicités

Sachez que l’activité physique baisse au moins autant la tension qu’un médicament (sans compter ses effets favorables par ailleurs), et qu’un changement d’alimentation peut avoir le même effet que 2 médicaments cumulés.

Le seul problème, c’est que se lancer dans ces changements demande beaucoup de motivation. Xavier Bazin

L’E3S aide le pratiquant à l’acceptation de sa maladie chronique par une alliance thérapeuthique; car ce n’est pas un choix personnel, mais une contrainte.

  • Travail sur la motivation
  • Elaboration conjointe de buts et objectifs
  • A de l’empathie, de la bienveillance
  • A une analyse dynamique
  • Permet au patient des changements de comportements nécessaire à la réussite de la prise en charge
  • Accepte le patient, ne pas le juger
  • Capacité d’écoute, du vécu de la personne
  • Permet l’autonomie du pratiquant

Difficulté de l’E3S face au pratiquant atteint d’une maladie chronique.

  • Choc du patient face à la maladie
  • Déni, colère
  • Frustré
  • Désemparé, abattu, dépressif, triste
  • Doit faire son deuil (relation, travail, santé…)

E3S: Educateur Sportif Sport Santé

Il accueille, informe, motive, évalue les capacités physiques, fixe des objectifs, met en place des séances d’Activité Physiques RASP : Régulière, Adaptée, Sécurisée et Progressive et Pérenne