Archive | COMMENT VIVRE AVEC LA NATURE RSS for this section

L’origine

Originaire d’Asie, le muguet est le symbole du renouveau et du retour du bonheur. Petite anecdote : c’est le grand Charles IX qui a instauré cette tradition et offert les premiers brins de muguet en 1561 aux dames de la cour en guise de porte-bonheur. Quant à la date du 1er Mai comme jour de la fête du travail, elle a été adoptée en 1889 en mémoire des morts de la manifestation du 1er mai 1886 à Chicago qui demandait l’instauration de la journée de 8 heures. En 1890, lors d’une manifestation à Paris, les manifestants portaient un triangle rouge en symbole de leurs revendications, symbole qui a ensuite été remplacé par une églantine rouge qui est elle-même a été remplacée, en 1907, par le muguet cravaté de rouge. C’est ainsi que les notions de « muguet », « 1er mai » et « travail » ont été associées et que le muguet est devenu le symbole de la lutte des classes.

La tradition

Souhaiter des vœux de bonheur et de joie aux personnes qui nous entourent ! Mais comment ? Le muguet est la fleur idéale, le porte-bonheur tant attendu en cette venue du Printemps. Offrir du muguet c’est offrir du bonheur. Ses petites clochettes respirent la fraicheur, la nature et l’arrivée des beaux jours.

Cet après-midi j’ai roulé à vélo dans les odeurs enivrantes de l’aubépine, dégagées par l’intensité des rayons du soleil. Victoire Képhale

Osez, osez Aubépine (Réf : l’arbre le paysage, le territoire)

L’aubépine, c’est sans doute l’arbuste le plus planté de l’histoire des paysages d’Europe : d’immenses réseaux de haies furent tissés des liens robustes de ce « bois de mai ». L’aubépine ce sont des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches… et plein de qualités : épineuse bien sûr, pour garder les troupeaux, mais aussi facile à tailler, vigoureuse, plastique, durable…

L’épine blanche ne drageonne pas partout, comme l’épine noire sa cousine, son bois chauffe le four à pain comme nul autre, sa feuille est fine et légère et surtout sa splendide floraison en mai dégage une odeur enivrante.

L’aubépine, les oiseaux l’apprécient à la fois pour ses fruits nourrissants, mûrs en hiver, qui leur permettent de passer les disettes, mais aussi pour ses précieux piquants qui protègent leurs nichées. Bel arbuste!

L’aubépine est originaire d’Europe et d’Asie de la famille des Rosaceae.
Ce petit arbuste buissonnant et épineux donne des fleurs blanches, roses ou rouges, à la fin du printemps et des petits fruits rouges (les cenelles), comestibles, au début de l’automne. L’aubépine est fréquemment présente en bordure de bois et dans les haies.

Vertus thérapeutiques de l’aubépine

L’aubépine était utilisée aussi bien dans la Grèce Antique que dans la médecine traditionnelle chinoise des siècles avant notre ère dans le traitement des troubles cardiovasculaires. La plante est également utilisée pour lutter contre l’anxiété et les insomnies qui peuvent en résulter.
L’usage de l’extrait d’aubépine (feuilles et fleurs) est aujourd’hui reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé et l’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy) pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive légère à modérée. Son efficacité est même avérée selon le barème de la New York Heart Association.
La plante figure dans la liste A de la Pharmacopée française.

Je me soigne par les plantes

Outre ces qualités sédatives, l’aubépine commune est un puissant cardiotonique. Elle permet donc de corriger les problèmes d’hypertension et d’améliorer les cas d’arythmie, de tachycardie comme ceux d’essoufflement. Les fleurs se récoltent en bouton et doivent être à peine jaunies.
Pour les conserver, placez-les dans des boîtes en bois ou des sachets en papier.

Les baies d’aubépine mûrissent entre septembre et octobre. Issues d’un buisson ou d’un arbuste, elles sont faciles à atteindre. Mais, dotée de redoutables épines, l’aubépine défie le cueilleur le plus motivé. Les deux espèces : l’aubépine à un style (Crataegus monogyna) et celle à deux styles (C. laevigata) sont aussi piquantes l’une que l’autre. Les baies de la première sont plus grosses que celles de la seconde et ne contiennent qu’une seule graine ; celles de la seconde en abritent plusieurs. Toutes deux sont comestibles, mais fades.

Utilisation

Les baies d’aubépine exercent un effet régulateur sur le rythme cardiaque. Elles conviennent aux personnes nerveuses, émotives ou stressées. Les étudiants soumis à la pression des examens en feront bon usage en consommant une préparation, un mois avant la date fatidique.

citation_nicolas_hulot

LE JARDIN POTAGER REPREND SON TITRE DE NOBLESSE. DU PARENT PAUVRE DEVIENT L’ONCLE D’AMERIQUE.

SAVEZ-VOUS PLANTEZ DES CHOUX ?

Que la mort me trouve plantant mes choux, mais nonchalant d’elle et encore plus de mon jardin imparfait.
Montaigne
Sage philosophie (C’est la nature qui a raison M. Mességué)

Quiconque connaît la nature ne devrait jamais être malade.

Dicton Russe

Il est des maladies qui se soignent que par l’alimentation.

Hippocrate

C’est dans les vieilles malles qu’on trouve les trésors, dans les vieux pots qu’on fait les bonnes soupes et dans les vieux jardins de grand-mère que l’on récolte les meilleurs fruits et légumes.