Archive | Milan Kundera RSS for this section

Elle marchait, et si elle marchait c’était parce que l’âme, lorsque l’inquiétude la travaille, exige le mouvement, ne peut tenir en place, car lorsqu’elle se tient immobile la douleur se fait terrible. Milan Kundera

Publicités