Archive | Comment l’esprit peut-il guérir le corps RSS for this section

Combien de fois la voix intérieure nous dit qu’en faisant notre bien aux dépens d’autrui, nous faisons mal. Nous croyons suivre l’impulsion de la nature, et nous lui résistons : en écoutant ce qu’elle dit à nos sens, nous méprisons ce qu’elle dit à nos cœurs. L’être actif obéit, l’être passif commande. La conscience est la voix de l’âme ; les passions sont la voix du corps. Jean-Jacques Rousseau

Publicités

La colonne vertébrale gardienne des émotions

Quand on rencontre la souffrance que l’on a occultée et surtout imprimée dans son corps, ce corps réagira démesurément. Les vertèbres jouent le rôle de fusibles. Si la tension est trop forte, les fusibles « sautent ». La vertèbre se met en lésion. Chaque vertèbre possède une signification émotionnelle.

C1 = Idées qui tournent en tête

C2 = Déni de soi

C3 = Etre par ce qu’on est

C4 = Colère Culpabilité

C5 = Dire s’exprimer

C6 = Porter la Croix de l’autre

C7 = Peur de ne pas s’en sortir

D1 = Peur de perdre, deuil

D2 = Etouffement

D3 = Phobies, injustices

D4 = Peur d’aimer – être aimé

D5 = Peur d’avoir raté sa vie

D6 = Ne digère pas, jalousie

D7 = Ras le bol, conflit familial

D8 = Obsession face à l’échec

D9 = Peur abandon, être piégé

D10 = Perte territoire, limites

D11 = Dévalorisation, image extérieur

D12 = Peur de ne pas être parfait

L1 = Insécurité peur d’être volé

L2 = Humiliation

L3 = Trahison

L4 = Rejet sexualité

L5 = Poids sur les épaules

Sacrum = Sous l’emprise de
Coccyx = Croyances

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus.         La colonne vertébrale représente le soutien.
Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie.

Reconnaissez et acceptez ces émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti.

Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit. »

Osez regarder vos conflits intérieurs

La responsabilité du conflit…

Combien de fois avez-vous voulu réaliser un projet mais qu’à l’intérieur de vous il y avait des objections que vous n’arriviez pas à dépasser parce qu’il y avait toujours des contradictions.

Une partie de vous, disant : « Oui, vas-y, c’est le bon moment ». Alors que l’autre partie disait : « Tu peux te tromper… ce n’est pas le bon moment… qu’est-ce qu’on va penser… ».

Être en accord avec… vous-même !

Lorsque vous êtes en accord avec votre être intérieur vous êtes en accord avec l’univers. C’est ce que vous avez à Être. Être en accord avec votre cœur, avec votre esprit de lumière et non pas avec ces peurs qui vous manipulent et vous empêchent de vous réaliser. Prenez un petit moment de réflexion…

Présentement dans vos vies, qu’est ce qui vous empêche de réaliser vos rêves ? Qu’est ce qui empêche votre âme de s’épanouir ?
Qu’est-ce qui vous empêche d’être heureux, heureuse ?

Vous découvrirez que la peur du jugement des autres, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur de ne pas réussir vous empêchent d’avancer parce que vous voulez trop bien faire, vous ne vous donnez pas place à l’erreur.

Apprenez à accueillir l’erreur car c’est à travers les essais et les erreurs que vous apprendrez le mieux. Si vous n’osez jamais dépasser votre zone de confort intérieur vous ne pourrez jamais créer quelque chose de neuf autour de vous. Alors quelle est la grandeur de votre zone de confort ? Soyez honnête avec vous. Vous sentez-vous confortable d’être vous-même avec les nouvelles personnes que vous rencontrez ? Quelle image désirez-vous projeter sur elles ? Que montrez-vous de vous ?

La première chose que je vois dans l’esprit de plusieurs, est que vous désirez donner bonne impression. Ce n’est pas mauvais, mais en désirant donner bonne impression êtes-vous vraiment vous-même ? Si vous étiez toujours connecté à votre cœur vous n’y penseriez même pas, vous seriez simplement ce que vous êtes sans avoir peur que l’autre vous repousse, ou ne vous apprécie pas, ou ne vous comprenne pas. Vous seriez simplement ce qui est là. Et vous seriez en tout temps dans le bon moment, dans le bon geste, dans le bon mot.

 

La Guérison par la Conscience : Ce n’est pas la folie qui est capable de bouleverser le monde, c’est la conscience. Spinoza

Lorsqu’un être humain, dans la maladie, se trouve fortement bouleversé, c’est toujours parce qu’il ne peut pas venir à bout de sa conscience.

La Guérison survient lorsque, l’esprit ayant vaincu l’intellect, (le mental, l’égo), de par cette victoire même, le conflit cesse.

Le combat esprit contre intellect nous apparaît donc comme la cause de la maladie et la maladie comme l’inévitable conséquence et même comme la manifestation du conflit; car tout conflit est obligatoirement destructeur…

Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal. Prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent.

Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation est ce que les autres pensent de toi.

Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons de sourire.

Le problème de notre temps n’est pas la bombe atomique, mais le cœur de l’homme. Albert Einstein.

La santé, c’est le parfait dialogue entre nos cellules, notre corps et notre environnement. En élevant notre niveau de conscience, nous élevons notre niveau vibratoire et renforçons notre système immunitaire. Tout est Un et rien n’est séparé.

niveau vibratoireChaque être vivant possède son propre taux vibratoire, variable en permanence, qu’il soit rattaché aux règnes minéral, végétal, animal ou humain… Jusqu’à il y a quelques années, le taux vibratoire d’un humain était considéré comme « normal » lorsqu’il oscillait entre 6000 et 9000 UB. Depuis environ une dizaine d’années, on peut observer le taux moyen des humains augmenter, pour osciller entre 9500 et 10000 UB.
niveau vibratoire
Cette augmentation des taux vibratoires conduits essentiellement deux sortes de manifestations :
niveau vibratoire
• surexcitation pour certains, avec difficultés à se contrôler,
niveau vibratoire
• ouverture à d’autres états de conscience pour d’autres.

Baisse du niveau vibratoire et ses conséquences
niveau vibratoire
Mais les baisses de niveau vibratoire sont aussi de plus en plus fréquentes et trouvent leur origine dans un mode de vie de plus en plus déséquilibré et en rupture avec l’évolution de la planète. Les causes sont multiples et concomitantes : alimentation industrielle, champs électromagnétiques artificiels, drogue, pensées négative, qualité de l’air, stress, tabac,…
niveau vibratoire
Actuellement, lorsque le taux vibratoire d’un humain franchit le seuil des 6000 UB et continue de descendre, l’être humain concerné commence à être affecté par les basses vibrations avec lesquelles il entre en syntonie et des dysfonctionnements physiques (maladies) peuvent se développer car son terrain y devient favorable. Plus son taux vibratoire descendra, plus il deviendra vulnérable aux maladies et autres dysfonctionnements du corps physique.
niveau vibratoire
Du fait que nous percevons toujours le niveau vibratoire des autres étant en syntonie avec le nôtre, il est facile de comprendre que si nous faisons chuter notre taux vibratoire, nous entrons de plus en plus en syntonie avec des êtres en souffrance, qui eux aussi vont contribuer à l’accélération de notre chute.
niveau vibratoire
Mais ne pas oublier que nous avons la faculté de maintenir notre taux vibratoire au niveau que nous souhaitons !

Pourquoi remonter son niveau vibratoire ?
niveau vibratoire
En cas de maladie, de mal-être, l’une des premières choses à faire est de remonter son niveau vibratoire.


écoute imaginaire
Tout simplement pour être mieux, pour mieux vivre !
Ne plus être accessible par des basses vibrations (énergies non-désirables).
Retrouver la santé et s’y maintenir.
Être en harmonie avec tous les plans composant notre être : physique, psychique, subtil et spirituel.
Bénéficier d’un réel bien-être nous permettant d’accueillir le bonheur et la joie de vivre.
Découvrir de véritables états de calme et de paix intérieure.
Participer facilement à la libération rapide de toutes les énergies qui ne nous correspondent plus.
Nous relier à notre être intérieur afin de retrouver le chemin de notre évolution.
Nous faciliter l’accès et la manifestation de tout ce que nous pouvons souhaiter.
Renforcer la connexion avec notre âme, afin d’entrer plus facilement en contact avec elle.
Augmenter la « magie de la vie » : chance, synchronicités…
Pouvoir entrer en contact avec des être d’un niveau vibratoire plus élevé que le notre et nous rapprocher d’eux.

Comment élever son niveau vibratoire ?
niveau vibratoire
Bien sûr, un thérapeute en soins énergétiques peut commencer à aider, en transmettant de l’énergie. Mais il est nécessaire que la personne concernée travaille sur elle-même. Pour cela, diverses attitudes, actions, pensées… peuvent aider à élever le niveau vibratoire :


écoute imaginaire
Rire
Regarder des comédies, des spectacles comiques…
Pratiquer le yoga du rire.
Sourire
Le sourire porte aussi en lui de très bonnes vibrations.
Prendre l’habitude d’ajouter un sourire à tout ce que nous faisons, disons, que ce soit en direction des autres ou… de nous-même !
Chanter
Chanter un air, une chanson que nous aimons, qui nous apaise, qui nous met du baume au cœur ou qui nous donne envie de danser, ou si nous ne sommes pas enclins à chanter, fredonner simplement des airs qui nous viennent spontanément en tête.
Bouger
Bouger permet de faire circuler l’énergie de notre corps et d’évacuer les tensions tant physiques que psychologiques.
Marcher, danser, pédaler ! Faire du jogging, de la gymnastique, du yoga, du qi-gong, etc.
Trouver une manière de bouger qui nous plaise afin de la pratiquer dans la bonne humeur et d’amplifier considérablement l’augmentation de notre taux vibratoire.
Écrire
Écrire chaque jour, 3 raisons qui font que nous sommes heureux, 3 choses pour lesquelles nous éprouvons de la gratitude
Lister ses qualités, ses compétences (aide à reconnaître sa propre valeur et à augmenter l’estime de soi).
Faire ce que l’on aime et/ou ce qui nous détend
D’une manière générale, lorsque l’on prend plaisir à faire quelque chose ou que l’on se sent détendu, notre taux vibratoire s’élève !
Faire des activités dans lesquelles nous sommes à l’aise nous permet de prendre davantage confiance en nous. Or la confiance en soi est aussi un facteur important pour l’augmentation du taux vibratoire
S’amuser, se faire plaisir !
Agir
Lorsqu’on hésite à faire quelque chose, c’est qu’une peur (= basse vibration) nous freine ; pour la faire disparaître, agir est le meilleur remède.
Le moindre petit geste peut engendrer de grands changements !
Pensées positives
Privilégier les pensées positives, les pensées élevées d’amour, de partage, de compassion est également un moyen d’augmenter son niveau vibratoire.
Harmonie
Être en harmonie entre nos pensées, nos paroles et nos actions, et pour chacune les exprimer en ayant conscience qu’elles sont l’émanation de nous-même et reflètent pleinement notre état vibratoire. Penser ce que l’on veut penser, non pas ce que les autres veulent que l’on pense. Dire la vérité, ce que nous pensons, ressentons et faisons réellement. Ne pas mentir, pour se cacher, pour éviter la honte ou pour éviter les critiques. Accepter d’être Soi !
Voir le positif en toutes choses
Quelques soient les situations que l’on rencontre, garder à l’esprit que tout arrive toujours pour notre bien et que nous sommes les créateurs de ces événements.
Prendre conscience que tout ce qui nous semble tragique est là pour nous permettre de grandir et qu’en acceptant la situation, nous gardons les idées plus claires pour accueillir le positif à venir.
Prononcer des affirmations positives
« Je suis bien« , « je suis heureux« , « je suis zen« …etc.
« La vie est belle« , « tout est parfait« …etc.
Se débarrasser des vibrations négatives
Ne pas refouler les émotions négatives comme la tristesse et la colère. Laisser ces émotions passer, sans les retenir, en les acceptant et en les ressentant au plus profond de nous-même, puis en les exprimant. En les exprimant, mais sans les accentuer, elles finiront par disparaître d’elles-mêmes.
Avoir de la gratitude
Être reconnaissant pour tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons.
Remercier chaque jour pour notre chance permet de focaliser notre esprit sur ce que nous avons et donc de créer plus de chance dans notre vie et de réaliser plus de souhaits.
S’aimer soi-même
S’aimer de toutes les façons possibles : se respecter, s’écouter (écouter son cœur plutôt que son mental), se remercier, se féliciter, se faire plaisir…etc.
Apprécier son reflet dans le miroir, se sourire.
Ouvrir sa conscience
Ouvrir notre conscience à toutes les possibilités et à toutes les opinions. Ecouter et accepter sans juger. Plus on s’ouvre à toutes les choses sans les critiquer-rejeter (que l’on n’y croit-adhère ou non), plus note conscience s’ouvre et cultive les diverses croyances-connaissances-opinions et plus notre « bibliothèque » s’agrandit. Nous possédons nos propres vérités, nous acceptons les vérités d’autrui et ainsi, nous aurons toutes les vérités du monde !
Respirer consciemment et profondément
La respiration consciente aide à rétablir la circulation de notre énergie vitale.
Méditer
Prendre conscience que l’on devient et que l’on obtient, ce sur quoi l’on médite. Méditer pour élever son niveau vibratoire est un travail sur Soi, conscient, d’affinage de ses perceptions.
Voici un exercice simple que vous pouvez utiliser :
1.
écoute imaginaire
Imaginez une lumière pure, aussi pure que vous pouvez le concevoir.
2. Laissez-la entrer en vous, visualisez cette lumière avec autant de réalité que possible. Efforcez-vous de la créer, de lui donner vie, de ne plus seulement l’imaginer. Lorsqu’elle entre en vous, par la tête, la lumière vous purifie. Elle ne se charge pas de vos basses vibrations, elle est trop pure pour cela, mais elle vous débarrasse des vôtres.
3. Laissez cette lumière descendre, ressentez la bienveillance en elle à votre égard. Voyez comme elle se diffuse à travers votre être et en dépasse les frontières, parce qu’elle rayonne pour l’instant, bien plus que vous ne le pouvez.
4. Lorsque vous êtes empli de cette lumière, profitez de sa chaleur, de sa pureté aussi longtemps que vous le pouvez.
5. Lorsque vous sentez qu’elle vous fuit, prenez le temps de l’accompagner, de la faire sortir en douceur, en vous sentant plein d’énergie, de sensations nouvelles, fines, précieuses.
Prononcer le son OM / AUM
Le son OM est le son originel et universel.
Il émet une vibration très puissante qui peut nous aider sur notre chemin de guérison et de paix intérieure.
Demander
Demander à son âme, à l’Univers, à Dieu, à la Lumière, à l’Energie divine, à son ange gardien, à la Flamme Violette, etc. d’être aidé à rehausser votre niveau énergétique.
Quelles que soient nos croyances, nous pouvons demander de l’aide aux mondes invisibles en émettant le souhait qu’ils nous purifient, qu’ils nous rechargent ou simplement qu’ils augmentent notre taux vibratoire.
Entrer en contact avec Mère Nature
S’émerveiller devant tout ce que la nature nous offre.
L’observer avec attention, amour, respect, bienveillance…
L’écouter (le chant des oiseaux, le vent dans les arbres, etc.).
Sentir ses odeurs (parfum des fleurs, de l’herbe après la pluie, etc.).
Manger sainement
Privilégier une alimentation vivante (fruits, crudités…) et de préférence biologique, de produits frais, de saison, de la région… de préférence crus ou faiblement cuits (par exemple : cuisson à la vapeur douce).
Éviter la viande qui conserve les mémoires de l’animal, notamment les peurs qu’il a ressenti lors de l’abattage. Ces énergies négatives pénètrent ses chairs, y restent inscrites (même après cuisson) et sont ensuite absorbées dans votre organisme lors du repas.
Boire de l’eau énergisée
Pour cela, il est possible d’avoir recours à un magnétiseur ou d’ajouter un peu de jus de citron bio dans une bouteille, puis de l’agiter fortement. Il est également possible d’obtenir de « l’eau solaire », très énergisée, en plaçant l’eau dans une bouteille en verre, en plein soleil, ou encore de placer la bouteille près d’une coquille Saint-Jacques afin de bénéficier de l’effet de ses ondes de formes.
Améliorer la qualité de l’air que nous respirons
Pour cela, respirer de l’air ionisé négativement est excellent. Nous pouvons en bénéficier naturellement auprès de la mer, de cascades… Dans les habitations, il est possible de mettre en œuvre un ionisateur, une lampe de sel…
Vivre dans un lieu de vie présentant un excellent niveau vibratoire
Pour maintenir un taux vibratoire correct, il est important que celui de notre lieu de vie le soit aussi. En effet, si notre habitat contient des vibrations basses, notamment dans les lieux où l’on stationne le plus longtemps : lits, bureau, canapé… il contribuera à la diminution de notre propre taux vibratoire. En cas de doute, faire appel à un géobiologue.
De grandes ouvertures permettant à la lumière solaire de pénétrer aisément dans l’habitation sont à privilégier.
Champs électromagnétiques
Supprimer toutes sources de champs électromagnétiques inopportunes, telles les connexions WiFi pour le téléphone, l’internet, le son… ainsi que les fours à micro-ondes…
Se rendre dans un haut lieu énergétique
Les hauts lieux énergétiques, lieux « sacrés » sont généralement situés sur un vortex énergétique. Ces lieux sont très riches en énergies cosmo-telluriques, car offrant des capacités de captation de l’énergie tellurique (provenant de la Terre) et cosmique(en provenance de l’Espace) importantes, du fait du vortex énergétique inclus.
Ces lieux hautement énergétiques peuvent être d’origine naturelle (grotte, volcans, étendues d’eau, rivières souterraines ou en surface…) ou d’origine humaine (menhirs érigés, pyramides, cathédrales, …).
Du fait de leur organisation structurelle, ils favorisent l’élévation vibratoire, et de là, la possibilité d’ascension, tout comme les Maîtres ascensionnés, les Êtres de Lumière… Beaucoup de réalités « inexplicables » peuvent le devenir à partir de ces lieux.
Néanmoins, il ne suffit pas de fréquenter ces lieux… ils ne peuvent que favoriser, amplifier notre travail personnel sur nous-même… Car ne l’oublions pas ce ne sont pas les lieux qui peuvent nous guérir, corriger certains aspects de nous-mêmes… ils ne peuvent que nous y aider, du fait des énergies de haut niveau vibratoire qu’ils recèlent.

 

Comment l’esprit peut-il guérir le corps?

Nos pensées ont un pouvoir !

C’est inouï ce que la pensée peut produire ! Tout est possible, dans ce qu’il est possible ! Notre vie est le reflet de nos pensées car rien n’est le fruit du hasard. Ce qui nous arrive est à attribuer à nos pensées qui, avec l’aide de nos émotions agissent comme un aimant pour atteindre un but.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons le monde ». Bouddha

« Nous choisissons nos joies et nos peines bien longtemps avant de les expérimenter« . Kahlil Gibran

Nos expériences s’incrustent dans notre mémoire et toute pensée que nous faisons notre, rejaillit sur nos attitudes. À la suite d’une émotion, d’un stress, d’un choc psychologique, une énergie s’en dégage, véhiculée par la pensée. Nous donnons une interprétation toute personnelle et nous agissons en fonction de nos croyances, ce que nous pensons  être vrai ou pas, bien ou mal, juste ou injuste… C’est pourquoi chacun vit dans « son monde »,  car se sont nos pensées qui déterminent la réalité dans laquelle nous vivons et qui n’est donc pas,  la même pour tous. Il n’y a qu’à se rendre compte de la différence d’interprétation d’une personne à l’autre, par rapport à une situation vécue pourtant au même moment ensemble.

Au moment où nous agissons, nous savons précisément les actes que nous posons. Nous savons ce que nous sommes au moment où nous agissons. Si nous sommes respectueux ou pas, arrogant, orgueilleux…, nous savons dans quel état d’esprit nous agissons sans être vraiment conscients de ce que nos actions vont engendrer.

Cette notion de responsabilité personnelle est parfois difficile à admettre pour la plupart des individus. Il faut bien prendre conscience que les autres ne sont pas responsables de notre mal-être ni même de notre bien-être, qui ne dépendent de personne d’autre que de soi. Penser que c’est la faute de l’autre est une limite, car il n’est aucunement responsable de nos échecs ni de nos réussites. Tout vient de nous !

Il n’est pas rare d’entendre dire « il ou elle m’a fait mal », sans avoir été battu physiquement. En réalité, ce mal est déjà en soi, s’il ne l’était pas, il n’y aurait aucune « prise » et donc aucune souffrance psychique.

Nous pouvons prendre la vie comme une formidable opportunité de « croissance » qui nous est offerte. Il ne tient qu’à nous de saisir ce qui vient à notre rencontre et même dans ce qui nous déplaît, pour nous éveiller. Nous seuls pouvons changer notre condition de vie en changeant d’état d’esprit, pour en faire une force créatrice. N’oublions pas que ce sont nos pensées qui créent notre réalité.

Certains d’entre-nous saisissent les opportunités lorsqu’elles se présentent, là où d’autres les laissent passer,  n’osent pas, ou tout simplement ne les  » perçoivent » pas, victimes de leur « surdité psychologique ».

Selon un proverbe, il est dit : « Attention à tes pensées, elles deviendront tes paroles, attention à tes paroles, elles deviendront tes comportements, attention à tes comportements, ils deviendront tes habitudes ». 

Il y a une loi universelle qui impacte sur notre vie, c’est la loi d’attraction avec son phénomène de causes à effets.

Nous faisons tous partie d’une chaîne, où nous sommes interdépendants les uns aux autres. Tout est lié, une interdépendance entre les évènements de l’univers et ceux de notre vie.

Ce qui crée notre vie, ce sont des habitudes de pensées et de réactions que nous développons au fil du temps. Nos pensées créent des émotions et ensembles déterminent notre état d’esprit qui nous fait adopter un certain comportement selon l’écho que cela fait en soi.

La non-compréhension de ce phénomène de causes à effets est la principale cause « d’échecs » ou de mal-être, car nous continuons des schémas répétitifs.

Prenons conscience que la pensée est la source de tout un processus qui se retrouve partout dans l’univers. Toute chose a un contraire « positif/négatif, blanc/noir, haut/bas, oui/non, plus/moins… Comme le Yin et le yang, tout est équilibre, mais nous faisons abstraction de cet équilibre dans notre vie.

La vie est soumise à fluctuation ce qui demande une constante adaptation, c’est la raison pour laquelle il est préférable de penser et d’agir par soi-même en conscience que nos actes ont une répercussion sur elle. Si elle ne nous paraît pas satisfaisante nous pouvons à tout moment agir pour effectuer un changement, il faut croire que c’est possible.

Pour être heureux, il faut renoncer à penser que l’autre peut nous apporter le bonheur, il faut lâcher cette attente qui n’est qu’illusion. C’est à nous d’effectuer les changements nécessaires à notre bien être et à personne d’autre!

Notre existence est déterminée par nos choix et nous devons en assumer toute la responsabilité quant à leurs conséquences. N’oublions pas que nous sommes responsables consciemment ou inconsciemment de ce qui nous arrive. A tout moment nous pouvons nous réajuster, nous adapter, si nous pensons que la voie que nous prenons est sans issue ou pas la bonne.

Tout passe par nos filtres !

Les décisions que nous prenons ne sont pas toujours guidées de façon consciente, car la plupart d’entre-elles sont prises sous l’influence de l’inconscient. Lorsque nous prenons un décision, nous pensons avoir notre libre arbitre, mais il est limité par l’inconscient.  Nous sommes comme des marionnettes manipulées par lui.

Si nous ne changeons pas certaines habitudes et croyances, il y a de fortes chances de faire comme la mouche qui se heurte inlassablement contre la vitre alors qu’une autre fenêtre est ouverte. Comme elle, nous pensons que c’est la seule issue, étriqué dans notre conditionnement limitant.

Tout est filtré par notre monde émotionnel et nos croyances. Pour l’illustrer, je prends l’exemple de deux représentants en chaussures qui face à une même situation, ont eu une démarche bien différente et n’a donc pas été vécue de la même manière.

Ils sont envoyés tous deux par leur entreprise respective dans un pays où personne ne porte de chaussures. Lorsqu’ils reviennent, l’un dit à son employeur : « c’est incroyable, j’ai donné une paire de chaussures à quelques personnes de la population et ils en veulent tous. Il y a un très grand besoin dans ce pays où la population n’en porte pas ». Quant à l’autre représentant, il s’empresse de dire à son patron : « désolé patron, on ne fera aucune affaire dans ce pays, où personne ne porte de chaussures ».

Tout répond à ce phénomène de causes à effets

Ceux qui arrivent à leur but se sont mis en action pour y parvenir. Ils ont acquis une certitude absolue que c’est réalisable. Les personnes affirmées, bien « ancrées », émanent un certain charisme et tout leur être le communique. Cela se perçoit dans leurs attitudes, leur langage, leur manière d’être présent au monde qui les entoure et tout cela est le fruit de ce qui les habitent, de ce qu’elles pensent !

A contrario, quelqu’un de « défaitiste » dégage tout autre chose. Tout ceci n’est que la conséquence de  leur pensées en actes, c’est la loi de causes à effets. C’est comme pour la récolte des légumes de son potager, elle sera à la hauteur de ce que l’on aura semé et du soin que l’on aura apporté à leur croissance.

Vouloir, espérer, croire, ne suffisent pas pour réussir. Il faut préciser avec justesse ce que l’on souhaite obtenir dans la mesure du réalisable, ensuite il faut agir ! Il est donc très important de ne pas se limiter et de se focaliser sur le but à atteindre, en se mettant à l’action avec toute notre énergie. Il se peut que le doute ou le découragement nous envahisse, mais à tout moment nous pouvons réajuster nos pensées.

Même si le but recherché n’est pas atteint pour des raisons indépendantes à notre seule volonté, ce qui prime c’est d’avoir le sentiment d’avoir fait tout son possible. On peut tirer parti de cette expérience et le transformer en forces.

La loi d’attraction

Nos pensées créent une énergie qui se propage dans l’univers pour atteindre une « cible » qui ensuite est attirée à nous. Nous sommes tous sous l’influence de cette loi, sans exception. C’est un phénomène conscient ou inconscient auquel personne n’échappe.

On attire à soi ce que l’on veut, mais aussi ce que l’on ne veut pas, c’est un fait qui n’est pas facile à admettre ! Nous attirons les choses auxquelles nous résistons.  Les fuir les attirent, les suivre les repoussent, tel un aimant.

Ce qui vient à nous de désagréable résulte de ce que nous craignons, la peur attire ce dont on a peur. Si l’on a peur de perdre l’être aimé, nos attitudes vont « le pousser » à s’en aller. De la même manière, nous attirons ce que nous ne voulons pas et repoussons. Il y a un proverbe qui dit : « suis-la elle te fuit, fuis-la elle te suit ».

Il arrive parfois que nous ne fassions pas ce que nous voulons, mais le contraire ! Il y a ce que le conscient veut  « je veux » et ce que l’inconscient décide « je ne peux pas ». C’est pourquoi certaines personnes disent n’avoir pas voulu ce qui est arrivé, il y en a même qui disent avoir fait le contraire de ce qu’elles voulaient.

Nous devons prendre conscience, que de nos pensées résultent des situations que nous attirons.

Il est préférable de prendre l’entière responsabilité de ce qui vient à nous et d’effectuer les changements nécessaires pour favoriser notre bien être. En quelques sorte, il faut se « ré-éduquer ».

Quel mystère dévoile notre ADN ?

Nos cellules contiennent une molécule d’ADN, un réseau de communication constamment en action. Notre corps est capable de se réparer grâce aux cellules, mais bien sûr, elles ne peuvent pas reconstruire un membre amputé.   La science a fait d’innombrables découvertes concernant notre ADN, s’ouvrirait-elle au mystère de la vie ? Des  chercheurs auraient découvert que notre ADN pouvait communiquer ayant une sorte de conscience. Le conditionnel est de rigueur, mais peut-être, y a t-il une porte ouverte vers l’énigme qu’est l’origine de la création de la vie ?

Chacun peut se rendre compte du pouvoir de la pensée. Lorsque l’on fait le test de se programmer à se réveiller à une heure précise sans se servir de réveil, nous pouvons constater que nous-nous réveillons à l’heure dite.

En y mettant la « foi » et en associant des émotions dynamisantes à l’objectif que l’on se donne, cela ne peut que donner de bons résultats. Bien sur, il faut faire preuve de patience et de persévérance, en étant convaincue que c’est possible.