Archive | Monserrat Gascon RSS for this section

Le péricarde

Communication et thérapie de l’âme
Nous avons vu que si chaque cellule possède une mémoire stockant tous les événements ayant affecté son fonctionnement, elle possède également une conscience, une âme…
Le cœur de l’approche thérapeutique que l’on doit à Montserrat Gascón, réside dans le dialogue avec les cellules, le dialogue avec leur âme, avec l’âme du patient.
Pourquoi les cellules peuvent-elles rester en restriction indéfiniment ? Tout simplement parce qu’elles n’ont pas été entendues, n’ont pas été comprises. Lorsque cette communication est rétablie, les cellules s’ouvrent à nouveau et la Vie peut circuler librement.

Libération du Péricarde

Nous avons vu l’importance d’un dysfonctionnement du péricarde sur l’ensemble du corps. Aussi, en effectuant un soin de Libération du Péricarde, nous pouvons redonner à ce dernier toute sa souplesse et de là, annuler les effets découlant de son dysfonctionnement, puis obtenir une influence positive sur l’état de santé en général.
La libération du Péricarde entraîne l’ouverture des cellules et se faisant, libère la Joie, la Vie. Lorsque cette libération est effectuée, le patient se sent immédiatement plus léger, plus serein, et dans un état d’expansion d’énergie.
Cette libération du Péricarde permet un passage de l’état « orthosympathique » à celui de « parasympathique ». Soit d’un état de survie à un état de Vie, d’ombre à lumière, de peur à joie, de guerre à amour. Harmoniser, libérer le Péricarde, permet une reconnexion profonde avec qui nous sommes réellement, notre véritable identité, notre souveraineté.

Après une libération du Péricarde, nous pouvons noter :
• plus de souplesse de ce dernier. Il ne semble plus être constitué « de pierre » ;
• un relâchement des tissus musculaires et des tissus ligamenteux ;
• une sensation de légèreté ;
• une augmentation d’énergie ;
• une profonde détente ;
• du fait de l’ouverture et de l’équilibrage des chakras, un sentiment de reconnexion avec nos
corps subtils et l’Univers ;
• une véritable harmonisation globale de l’être

Prise de conscience

Nous avons vu que la plupart des dysfonctionnements pouvant affecter le corps humain trouvent leur origine dans un stress, une émotion, un choc émotionnel… générant une action directe sur les cellules et, par voie de conséquence, sur les tissus, les organes…
Par contre, nous savons également qu’un stress, qu’une émotion, qu’un choc émotionnel trouve leur origine dans une mécompréhension d’un événement, d’une situation, d’une action…
Aussi, si nous nous contentons d’un dialogue avec les cellules stressées et d’une action de Libération du Péricarde, nous obtiendrons bien sûr un résultat positif, mais pas durable… et qui se remanifestera sous la même forme ou une autre, lorsque l’occasion se présentera… Tant et aussi longtemps que l’élément déclencheur ayant induit la mécompréhension, ne sera pas identifié, compris et intégré. Ceci, passe obligatoirement par la prise de conscience et son intégration.

Action du thérapeute
Dans l’approche de Bioénergie Cellulaire Cœur-Péricarde, le thérapeute ne fait que rétablir le dialogue avec l’Âme enfouie au plus profond des cellules, et ce faisant, la libère… libère la Vie. Le travail sur le corps physique, c’est l’Âme qui le fait et, lorsque l’Âme agit… c’est de la magie !
L’Âme étant l’essence même de l’individu, c’est à lui-même que revient le soin de se guérir, lorsqu’il aura intégré les raisons du ou des stress/émotions à l’origine du dysfonctionnement cellulaire l’affectant.
Les dernières recherches en matière de thérapies quantiques nous démontrent que si tout est lié, si nous sommes tous inter-reliés, nous sommes à même d’agir et d’interagir sur tout, de l’infiniment petit tel nos cellules, à l’infiniment grand tel l’Univers… La Bioénergie Cellulaire Cœur-Péricarde, s’appuie ce constat.

Publicités

Méthode LA LIBERATION BIOENERGETIQUE CELLULAIRE DE MONTSERRAT

La méthode de soins repose sur l’énergétique et le dialogue cellulaire par l’intermédiaire des mains du praticien. Elle reprend les grands principes de l’ostéopathie considérant le corps comme un ensemble cohérent, pouvant être affecté dans son intégralité par la lésion d’un seul organe. Sa pratique restaure le mouvement énergétique subtil bloqué dans les organes en souffrance.

Cette énergie vitale est désignée sous de multiples noms; elle est appelée en ostéopathie le Mécanisme Respiratoire Primaire, mais sera pour d’autres « Chi », « Prana », »souffle de vie », « dynamique vitale », « information vibratoire », etc.

Après une séance, le péricarde est libéré. Il reprend son expansion comme un ballon souple qui retrouverait sa forme initiale, ses ligaments suspenseurs retrouvent leur étirement naturel. L’énergie peut circuler à nouveau et les facultés d’auto-guérison de la personne se remettre en action.

Par cette libération du péricarde, le praticien peut remonter à la cause énergétique du problème primaire d’un ou plusieurs systèmes organiques lésés sans l’évaluer au préalable. 
Il le libère de ses tensions accumulées, sources possibles d’une multitude de problèmes fonctionnels dont vous trouverez des exemples dans l’onglet « quand le péricarde va mal ».
Il reconnecte l’âme (l’énergie vitale) et le corps (son expression matérielle).

L’IMPORTANCE DU PERICARDE

 La libération du péricarde pourra avoir des répercussions bénéfiques sur l’ensemble de nos systèmes organiques, car, par ses multiples insertions anatomiques et neurophysiologiques, le péricarde est intimement lié 

– au coeur, 
– au diaphragme, 
– à la trachée, 
– à l’entrée de l’estomac, 
– à l’oesophage, 
– au centre phrénique (responsable de la respiration), 
– aux plèvres, 
– aux voies artérielles et veineuses, 
– aux ganglions stellaires (clé et régulation du système nerveux neuro-végétatif), 
– à la base du crâne, 
– aux charnières vertébrales (de la 6° cervicale à la 4° dorsale), 
– à la thyroïde, 
– au thymus, etc.

Par son action de blocage énergétique sur le péricarde qui affectera tel ou tel système organique, un stress pourra donc engendrer des troubles différents selon chacun. Face à une agression émotionnelle similaire, telle personne souffrira de douleurs cervicales ou lombaires, une autre d’un manque d’appétit, encore une autre de difficultés respiratoires, de problèmes de sommeil ou de dépression... Les symptômes peuvent être multiples mais résulter d’un même fait, la rétraction du péricarde.