Archive | juin 2016

Saint Pierre est le premier des douze apôtres. Il fut également le premier pape. On l’honore le 29 juin.

Origine

Le prénom Pierre est un dérivé du prénom latin Petrus.

Quelle est la signification du prénom Pierre ?

Le prénom Pierre est un dérivé de petros qui signifie « rocher ».

Caractère des Pierre

Même si cela ne lui plaît pas trop, Pierre prend naturellement la tête du groupe. Passionné, Pierre s’investit corps et âme dans tout ce qu’il fait. C’est un homme fort et ambitieux qui va toujours au bout des choses. Pierre est très rassurant et attentionné, il prend soin des gens qui l’entourent. Malgré son apparence d’homme solide, il est très sensible et a besoin de savoir que l’on tient à lui.

Pierre en bref

Signe astrologique : lion
Couleur : jaune
Numéro chance : 8
Pierre précieuse : diamant
Métal : or
Quand Saint-Pierre laisse de la pluie à Saint-Martial,
Saint-Martial donne des essaims autant qu’il en faut

 

Publicités

Neurones neufs à l’âge adulte

 

Cellules souches. Notre stock de neurones n’est pas constitué une fois pour toutes à la naissance ! De nouveaux neurones apparaissent constamment dans notre cerveau.

Tout commence par le nez. Chacun sait que la mémoire des odeurs est très particulière : un parfum, une senteur quelconque que nous n’avons pas respirés depuis l’enfance peuvent soudain nous frapper intensément, faire revenir des pans entiers de souvenirs perdus. Comment se maintient ce souvenir des odeurs ? Quelles sont les particularités des mécanismes neuronaux de l’odorat ? Voilà ce que le chercheur et son équipe ont voulu explorer : « […] Nous avons découvert que cette qualité de la mémoire olfactive était due à l’arrivée en permanence de nouveaux neurones vers le cortex olfactif », nous explique Pierre-Marie Lledo.

2003 : le chercheur et son équipe parviennent à démontrer que des cellules souches de type gliale sont produites au cœur du cerveau adulte. […] Elles se dirigent vers le bulbe olfactif et se révèlent capables de fabriquer de véritables neurones, eux-mêmes capables d’intégrer des réseaux cellulaires existants et d’y établir de nouvelles connexions.
Cette découverte de cellules souches dans le cerveau adulte signe la fin d’un dogme jusque-là bien installé. En mettant en lumière le phénomène de la neurogénèse, on comprend que le cerveau adulte a la possibilité de s’adapter aux changements qui surviennent au cours de la vie.
2004 : il apparaît que les neurones neufs ne vont pas n’importe où, mais sont « pilotés » […] par une molécule spéciale. L’équipe de Pierre-Marie Lledo, avec l’équipe allemande du professeur Schachner de l’université de Hambourg, identifie une clé sécrétée par le bulbe olfactif, la tenascine, chargée d’attirer et de guider ces neurones nouveau-nés de leur zone germinative vers le bulbe olfactif où ils se transforment définitivement en véritables neurones.