Archive | Sully Prudhomme RSS for this section

Si tu m’appartenais (faisons ce rêve étrange !), Je voudrais avant toi m’éveiller le matin Pour m’accouder longtemps près de ton sommeil d’ange, Égal et murmurant comme un ruisseau lointain. Sully Prudhomme

Publicités