Archive | POEMES RSS for this section

Avril, pour m’y coucher, m’a fait un tapis d’herbe ; le lilas sur mon front s’épanouit en gerbe, Nous sommes au printemps. Prenez-moi dans vos bras, doux rêves du poète, Entre vos seins polis posez ma pauvre tête Et bercez-moi longtemps. Ô nature chérie Poète : Théophile Gautier (1811-1872)

Publicités

L’amour est le moyen inventé par la nature pour vaincre la mort. Jean Guitton

Au maître d’un jardin

Poète : Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)

De ce chaume heureux possesseur,
De bon cœur, hélas ! que j’envie
Tes travaux, ta philosophie,
Ta solitude et ton bonheur !

Pour prix des soins que tu leur donnes,
Tes arbustes reconnaissants
Et des printemps et des automnes
Te prodiguent les doux présents.

Ô trop heureux qui peut connaître
La jouissance de cueillir
Le fruit que ses soins font mûrir,
La fleur que ses soins ont fait naître !

Toujours la terre envers nos bras
S’est acquittée avec usure.
Qui veut s’éloigner des ingrats
Se rapproche de la nature.

Écrit en 1792.

Mon Ange

Autour de moi, tes ailes tu as déployé
Autour de moi, l’amour tu as semé.

Tu y a ajouté un élan de caresses,
Un soupçon de douceur, une noix de tendresse.

Ce jardin merveilleux que tu m’as cultivé,
J’y mettrais tout mon coeur pour le préserver.

Grace à toi les épines du passé,
Deviennent des boutons de roses ensoleillés.

Avec toi, je me tourne vers l’avenir,
Et ensemble, de jolies choses nous allons accomplir.

Tu es mon grand Amour, mon trésor,
Et je le cris bien haut ,tu es un homme en OR.

Sylvie Langlet

Amour D’Un Temps

Sans toi, le repos éternel n’existe pas
Sans toi, ma vie est inutile ici bas.
Sans mon oxygène, respirer devient difficile
Sans mon inspiration, ma plume devient futile.

Je ne veux pas te perdre une seconde fois
Je ne veux plus imaginer ma vie sans toi.
Tellement heureuse de t’avoir retrouvé
Que mon coeur en est tout troublé.

Tu es ma drogue aux douces merveilles
Comme la rose se langui du soleil.
Une perle de pluie sur mes pétales fins
Aussi fraîche que la rosée d’un beau matin.

La douceur de ta main sur ma joue,
La chaleur de tes baisers dans mon cou,
Font chavirer mon coeur à chaque instant
Et frissonner mon âme en tout temps.

Julie Poulin

Peut-être qu’un jour, dans cinq, dix, ou quinze ans
Au milieu d’une mer ou sur une montagne
Là on se reverra, que s’arrête le temps
Que j’entende ta voix, doux son de la campagne

Observer ton sourire, contempler tes yeux bleus
Sont deux trop grandes choses pour une trop courte vie
Saisir des yeux ta bouche, tes mains, et tes cheveux
Joyaux d’une beauté qui t’habite et te suis

Alors en ce moment dans les cieux je serai
Mais peut-être qu’avant le courage j’aurai
De te dire un secret aujourd’hui dévoilé
C’est le nom d’une fille, que j’aime à la folie
Mais je ne peux guérir de cette maladie
Et ce nom, magnifique, c’est le tien ma jolie

 BG 

Si Tu M’Aimes Encore

Si tu m’aimes encore
Mets la voile et prends la grande mer
On cherchera un nouveau ciel, une nouvelle terre
Là, ou l’amour sera possible, là ou on peut tout refaire

Si tu m’aimes encore
Verse tes larmes et arrose tous les déserts
On sèmera un nouveau grain pour que tout soit vert
Là, ou un été chaud peut devenir un doux hiver

Si tu m aimes encore
Rallume nos deux étoiles qui errent
On marchera comme avant sous leur fine lumière
Là, ou un « je t’aime » peut faire trembler tout l’univers

Mohamed Elwafi