Archive | COMMENT PRENDRE SOIN DE SON CORPS ET L’AIMER RSS for this section

Dans le silence, la joie, la paix, se trouve l’approfondissement de la perception. La perception c’est un pôle direct sur le silence. C’est un art. Apprendre à ressentir sans conceptualiser, sans préférer, sans juger; uniquement ouverture sensorielle. Quand vous écoutez la vie, il n’y a que la paix, mais quand vous pensez, vous jugez, vous refusez, il n’y a que violence. La paix profonde vient de cette totale ouverture à la sensorialité. Eric Baret

Commencez par la sensation corporelle : dénouez tout ce qu’il y a à dénouer jusqu’à ce que votre corps soit entièrement vacant. La notion périphérique cessera et vous vous emboîterez dans l’espace. Il ne restera plus de Moi. Jean Klein.

L’exploration de la respiration, la découverte du « souffle » tient une part essentielle dans cette dynamique.

Accueillez la vie comme elle se présente.
Ne mettez pas l’accent sur le monde mais changez votre attitude à son égard.
Soyez votre totalité et le monde changera.
Jean Klein

 

 

Deux choses participent de la connaissance : le silence tranquille et l’intériorité. Bouddha

Uddiyana Bandha : Pour apprendre vous devez normalement vous tenir les genoux légèrement pliés et vous tenir les mains contre les cuisses.

Sur un estomac vide, uddiyana bandha est agréable et revigorant. C’est la forme de rétention de souffle la plus sûre car elle crée un vide dans la poitrine au lieu de créer une pression supplémentaire. Le vide dans la poitrine améliore également la circulation dans les organes abdominaux, car il aspire le sang de la cavité abdominale dans la poitrine et le ramène au cœur. Une diminution de la pression dans les lits capillaires et les veines des organes abdominaux facilitera une plus grande circulation sanguine à travers ces organes, ainsi qu’un échange de fluide plus efficace avec leurs tissus.

Uddiyana bandha est la seule pratique en hatha yoga qui étire le diaphragme respiratoire, qui relie la jonction entre la poitrine et l’abdomen et se fixe à la base de la cage thoracique et de la colonne lombaire. En expirant autant que possible, le dôme du diaphragme sera poussé dans la position la plus haute possible avec les muscles abdominaux. Effectuer uddiyana bandha à ce moment-là tire le dôme du diaphragme du haut vers le haut, lui permettant ainsi d’étirer ses fibres musculaires et son tissu conjonctif. Pratiqué régulièrement, uddiyana bandha vous permettra d’exhaler plus complètement et de respirer plus confortablement et plus efficacement.

Voici exactement ce que vous faites:

  1. Expirez complètement. Notez que vous faites cela en appuyant à la fois sur votre poitrine et votre abdomen. Vous pouvez prétendre faire exploser un ballon autant que possible avec un souffle.
  2. Faites une simulation d’inhalation en utilisant votre poitrine, verrouillez votre glotte et empêchez l’air de pénétrer dans vos poumons, tout en détendant votre abdomen. Si vous ne savez pas comment empêcher l’air de pénétrer dans vos poumons, vous pouvez essayer d’inhaler (sans inhaler) tout en bloquant votre bouche et votre nez avec vos mains. Vous devriez sentir votre poitrine se soulever.
  3. En retenant votre souffle, essayez d’inspirer plus fort tout en gardant votre abdomen détendu. Votre abdomen supérieur formera une profonde concavité qui s’étend sous votre cage thoracique. C’est uddiyana bandha.
  4. Détendez-vous en simulant l’inhalation en laissant votre poitrine et vos organes abdominaux s’abaisser et votre abdomen se dégager en avant.
  5. Appuyez doucement avec la poitrine et l’abdomen pour équilibrer la pression d’air à l’intérieur et à l’extérieur du corps et inspirez doucement sans haleter.

Le meilleur moment pour la pratique est tôt le matin, l’estomac et les entrailles vides. Les contre-indications d’uddiyana bandha sont l’hypertension artérielle, la hernie hiatale, les ulcères, la grossesse et la menstruation.

 

 

En synchronisant sa respiration sur le rythme de ses pas, on s’oxygène mieux, on repose son cœur, et on stimule sa circulation sanguine. Daniel Zanin, accompagnateur de montagne et spécialiste de marche afghane. Et grâce à ces bénéfices, on marche mieux, sans s’épuiser. Le rythme pour des montées plus raides

Voici donc le rythme pour des montées plus raides : Ce rythme est noté : 2/2Autrement dit j’inspire sur les 2 premiers pas j’expire sur les 2 pas suivants. Je recommence le cycle. Je ne fais aucune pause à poumons pleins et à poumons vides.

Marche aphgane. Respirez pour aller loin : les rythmes pour les montées : 3/3

Ces rythmes respiratoires sont prévus pour les chemins montants où le cœur fatigue. Ces rythmes respiratoires raccourcissent les temps d’inspiration et d’expiration et suppriment les pauses à poumons pleins et à poumons vides. Ce rythme est noté : 3/3. Autrement dit j’inspire sur les 3 premiers pas j’expire sur les 3 pas suivants. Je recommence le cycle. Je ne fais aucune pause à poumons pleins et à poumons vides.

Ce rythme de base est noté : 3-1/3-1

J’inspire sur les 3 premiers pas je garde l’air dans mes poumons sur le pas suivant j’expire sur les 3 pas suivants je laisse mes poumons vides sur le pas suivant je recommence le cycle.

Ce rythme de base est à pratiquer uniquement sur un terrain plat. Une quantité importante d’oxygène pénètre dans les poumons mais aussi dans les globules rouges et toutes les cellules du corps.

C’est la différence par rapport à une marche ordinaire. Ce rythme de base apporte beaucoup de vitalité. Il permet de « faire le plein d’énergie » avant une montée difficile. Il est également recommandé de le pratiquer après un effort intense pour se revitaliser et se détendre. Pratiquons l’exercice le matin et cela permet de commencer la journée plein d’entrain.

Les bienfaits de la marche afghane

Favorise une meilleure oxygénation de l’organisme. Régularise la fréquence cardiaque. Apporte une détente physique et émotionnelle. Favorise la circulation sanguine. Apporte souplesse et fluidité par une meilleure circulation énergétique. Augmente la capacité de focalisation et de prise de conscience de son être. Stimule le mental par les exercices d’intention. Améliore la posture de son corps…. elle apporte de la joie et une connexion à son être en la nourrissant de belles émotions, de beaux sentiments …