Archive | René-Francois Sully Prudhomme RSS for this section

Rose, ouvre-toi / Rosa, ábrete / Rose, open yourself

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERAcropped-0013.jpg

O mois des floraisons mois des métamorphoses
Mai qui fut sans nuage et Juin poignardé
Je n’oublierai jamais les lilas ni les roses
Ni ceux que le printemps dans les plis a gardés

Louis Aragon, Le Crève-coeur, 1941

Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses.

Victor Hugo, Les contemplations

Nous n’osons plus parler des roses :
Quand nous les chantons, on en rit ;
Car des plus adorables choses
Le culte est si vieux qu’il périt.

René-François Sully Prudhomme, Printemps oublié

Publicités