archive | Le cerveau RSS pour cette section

Visualisez votre propre cerveau… et votre douleur disparaît !

N’oubliez jamais que le cerveau est la plus grande pharmacie naturelle de votre corps. Il cherche en permanence à vous soigner.

Mais il peut être dépassé… notamment lorsqu’il est victime de « bug » ou de court-circuit qui l’empêche d’avoir un retour d’information (feedback, en anglais) adéquat. Xavier Bazin

Le cerveau néocortical est le siège de réceptions des informations du dessous. Il élabore et agit en fonction de la qualité du tandem des deux cerveaux précédents.

Il est le cerveau du sens que nous donnons aux évènements qui nous arrivent et que nous donnons à nos actions. Il ajoute les explications…

Le troisième cerveau, celui de l’avenir : c’est le cortex. Il est développé chez l’homme au niveau des aires orbito-frontales. L’homme est très fier de son front droit, derrière lequel se cachent des masses nerveuses qui sont ce qu’on appel un cerveau associatif… C’est un processus imaginatif. Henri Laborit

Justifier, expliquer, donner sens et valeur à nos actes, créer des histoires et des objets, « fictionner » (L.Naccache) voilà ce que sait très bien faire le cerveau néocortical…

 

Le cerveau limbique enregistre, donne accès aux apprentissages et permet le processus de mémorisation.

Grâce à lui, l’être a maintenant accès à des informations qui ne sont plus du présent mais du passé.

Ce second cerveau est le cerveau du passé : celui là se transforme au fur et à mesure de l’expérience. Il garde des traces de ses expériences et c’est ce qui fait que vous vous souvenez encore d’un visage même disparu depuis de longues années. Ce sont des traces protéiques qui ont transformé nos neurones dans certaines voies particulières. Henri Laborit

Le cerveau reptilien, situé à la base du crâne assure les fonctions essentielles au maintien de l’équilibre général du corps. Périssol et Massot

Ce premier cerveau est celui du présent. Il répond aux besoins immédiats, il n’a pas de mémoire : il ne peut donc pas faire autre chose que ce pour quoi il est programmé. C’est un moteur qui a sa structure de moteur et qui ne peut faire autre chose que de faire fonctionner un véhicule. Henri Laborit

La « dialectique des trois cerveaux » : le premier, le cerveau cognitif, le second, le cerveau émotionnel, et le troisième, ou « cerveau mimétique », qui est donc celui de l’altérité, de l’empathie, de l’amour comme de la haine. Jean-Michel Oughourlian.

Nos trois cerveaux sont là, les deux premiers fonctionnent de façon inconsciente : nous ne savons pas ce qu’il nous font faire : pulsions, automatismes culturels et le troisième nous fournit un langage explicatif qui donne toujours une excuse, un alibi, au fonctionnement inconscient des deux premiers. Henri Laborit

D’après une étude réalisée par une équipe de l’Université de Madgebourg en Allemagne, l’activité physique permet de garder un cerveau en pleine forme, même en vieillissant.

En vieillissant, certaines structures du cerveau, comme l’hippocampe (impliqué dans la mémorisation et la navigation spatiale), perdent de la matière grise. En effet, le volume de l’hippocampe se réduit de 2 à 3% par décennie, puis de 1% par an à partir de 70 ans.

Heureusement, c’est également dans cette même zone que l’on a découvert la production de nouveaux neurones (neurogenèse), et l’une des méthodes qui aident à accentuer ce phénomène est l’exercice physique.

Cette dernière modifie également, à court terme, le métabolisme de l’organisme en augmentant rythme respiratoire et cardiaque et en améliorant le flux sanguin vers le cerveau. Ce qui engendre une meilleure activité des niches de cellules souches situées près de zones richement vascularisées.

A long terme, l’activité physique augmente également la taille et le nombre des micro-vaisseaux du cerveau, ce qui apporte plus d’éléments nutritifs et d’oxygène aux cellules souches.

Pour obtenir ce bénéfice, l’activité physique doit être aérobie, c’est-à-dire un exercice soutenu de plus de vingt minutes et qui provoque une hausse du rythme cardiaque et respiratoire.

Pour introduire la Cohérence Cardiaque dans un objectif de mieux-être il vaut mieux commencer par la méthode la plus simple possible. Dr David O’HARE

La méthode du 365 :

  • 3 fois par jour
  • s’installer confortablement et respirer 6 fois par minute
  • pendant 5 minutes

Peu importe la durée, seule la régularité compte. On peut s’y adonner en marchant, en courant, en se brossant les dents, avant d’aller dormir…

La méditation de pleine conscience consiste à se focaliser sur l’instant présent, sur ses sensations internes et perceptions. Ce n’est pas une pratique de relaxation. Elle consiste à être plus présent à soi et au monde, à se laisser envahir par les bruits et les odeurs de l’environnement ainsi que par ses propres sensations.