Archive | COMMENT GERER SES EMOTIONS RSS for this section

Voulez-vous « souffrir » toute votre existence ? Ou bien vous sentir apaisé et en harmonie avec vous-même et le monde qui vous entoure ?

Pour commencer, il est souhaitable d’identifier les blocages qui mettent un frein au bien-être, puis agir pour les dépasser.

Cela concerne le conditionnement auquel nous sommes soumis depuis l’enfance qui engendre : sous-estime de soi, dévalorisation, manque de confiance en soi, pessimisme, penser ne pas mériter le bonheur, culpabilité et autopunition,  ne pas se sentir digne d’amour, espérer que le bonheur arrive un jour, être trop rigide, perfectionnisme, besoin de maîtriser, de contrôler…, tout ceci représente une barrière au bien-être, il faut donc en prendre conscience et agir pour se déconditionner.

Publicités

Le travail de la pensée ressemble au forage d’un puits : l’eau est d’abord trouble, puis elle devient plus claire. Proverbe chinois

La pensée positive permet de se focaliser sur le moment présent, de ne plus anticiper les problèmes, et de lutter contre ces ruminations. On apprend à lâcher du lest, à arrêter de tout vouloir contrôler. Par la force des choses, on est obligé d’être dans l’acceptation», affirme Antoine Pelissolo. Cette dernière s’avère essentielle : «Il faut accepter ses propres échecs et déceptions, et ne surtout pas essayer de masquer sa tristesse ou sa souffrance. C’est grâce à cette étape que l’on peut devenir plus apaisé», insiste Phillipe Gabilliet.

Yoga Nidra

Technique de relaxation millénaire venue de l’Inde, redécouverte et codifiée par Swami Satyananda, le Yoga Nidra est une forme de yoga qui se pratique en posture allongée, l’élève restant à l’écoute de l’enseignant.

 

Toute séance suit un schéma précis :

 

1. La relaxation : Il s’agit tout d’abord d’écouter les bruits extérieurs, de sentir son corps allongé, les points de contact avec le sol, le flux et le reflux du souffle.

 

2. Le sankalpa ou pensée positive : C’est une phrase qu’on se choisit soi même correspondant à un désir de progrès personnel qui émerge de soi. On répète mentalement cette pensée dans un moment calme.

 

3. La rotation de la conscience : L’attention se concentre sur le corps : c’est un long voyage de la conscience à travers les différentes parties du corps :  » Prenez conscience du pouce de la main droite, deuxième doigt, etc…, et de tout le corps.

 

4. Les sensations par paires opposées : Il s’agit cette fois d’une sorte de voyage de la conscience parmi un ensemble de sensations, d’abord d’un caractère physique (légèreté / douleur, chaleur / froid) puis d’un caractère plus mental (douleur / plaisir). Sensations opposées car  » de la discordance naît l’harmonie  » Héraclite

 

5. La rotation de la conscience dans le souffle : C’est la prise de conscience du souffle à travers le nombril, la poitrine, la gorge, les narines, en comptant les respirations ; l’introversion du mental est ainsi accentuée.

 

6. Les images rapides : C’est l’énumération d’une série de différents objets selon une succession rapide et rythmée pour activer le mental. On commence souvent par l’évocation de la mère, la nuit, la lune qui aide à rentrer dans l’inconscient fondamental.

 

7. Les images symboliques : Il s’agit cette fois d’assembler les images sélectionnées en fonction de leur symbolisme universel et des associations puissantes qu’elles suscitent, en une histoire suivie. Le but étant d’arriver à une sensation de paix profonde et d’harmonie.

 

8. Le sankalpa : C’est dans ce climat privilégié qu’est libérée la pensée positive ou sankalpa.

 

9. L’espace intérieur ou transition : La conscience est ramenée à cet espace noir en face de nos yeux fermés ; c’est une technique très puissante d’immobilité. Le corps devient statue, le mental s’arrête lui aussi.

« Le yoga est une quête et non une conquête. » Shri Mahesh

Ce sont l’ensemble des postures qui permettent le développement du corps et la stabilisation du mental. Dans le Yoga, la transformation psychologique s’opère à partir du travail physique. Malgré leur popularité, les âsana sont souvent mal compris. En effet, aucune pratique de Yoga n’est exclusivement physique ou purement mentale, même si tous les exercices de Hatha Yoga requièrent un effort physique et une dépense minimale d’énergie.

Les bienfaits physiologiques

  • Diminue la pression sanguine
  • Augmente l’efficacité cardiovasculaire
  • Augmente l’efficacité du système respiratoire
  • Augmente la souplesse en général
  • Améliore la posture
  • Augmente l’endurance
  • Augmente le niveau d’énergie
  • Stabilise le poids corporel
  • Améliore le sommeil
  • Renforce le système immunitaire
  • Diminue la sensibilité à la douleur
  • Soulage les maux de dos
  • Diminue le cholestérol
  • Soulage les douleurs menstruelles

 

Les bienfaits psychologiques

  • Diminue l’anxiété et la dépression
  • Diminue l’animosité
  • Améliore le bien-être
  • Aide à s’accepter soi-même
  • Améliore la concentration et la mémoire
  • Stimule et développe la créativité et l’intuition
  • Diminue le stress
  • Renforce la stabilité et l’équilibre du corps et du mental
  • Augmente la confiance en soi
  • Améliore les relations avec les autres
  • Améliore la compréhension de soi et de ses limites