Archive | COMMENT CUEILLIR LE JOUR PRESENT CARPE DIEM RSS for this section

Changer notre vie nécessite de changer notre énergie, c’est-à-dire d’effectuer un changement élémentaire dans notre esprit et nos émotions.

«Rompre avec soi-même» fournit les outils nécessaires pour effectuer les changements positifs dans notre existence. Et tout spécialement différentes techniques de méditation. Car pour rompre avec soi-même, il est essentiel de développer la faculté d’observation, d’adopter le calme intérieur ou de concentrer son attention sur ses comportements et sur les éléments de l’environnement qui déclenchent une réaction émotive. En tibétain, le mot «méditer» signifie «se familiariser avec». Et pour se familiariser avec quelque chose, il faut d’abord observer pendant un certain temps. Selon la technique de méditation que je transmets, il suffit de se rappeler ce que l’on ne veut plus être, jusqu’à ce que l’on connaisse son vieux soi – les pensées, les émotions et les comportements qui lui sont associés et que l’on désire changer – au point de «dé-stimuler» et «débrancher» le vieil esprit, et de ne plus envoyer le même signal aux gènes. Il faut alors envisager répétitivement «ce que l’on veut être». Il en résultera un nouveau niveau mental auquel on conditionnera émotionnellement le corps, jusqu’à ce que ce niveau devienne assez familier pour constituer une seconde nature.
Le changement deviendra ainsi effectif.

Écoutez vos narines, elles sont le siège de votre instinct! 3

Lorsque nous respirons par la narine droite, correspondant au nadi Pingala, le cerveau gauche est dominant et le système nerveux sympathique est activé. Le cerveau gauche contrôle la force vitale, le prana.

Inversement, lorsque nous respirons par la narine gauche, correspondant au nadi Ida, le cerveau droit est dominant et le système nerveux parasympathique se met en marche. Le cerveau droit contrôle le mental émotionnel, citta.

Ces observations ont été confirmées par les sciences modernes : la pression sanguine augmente lorsque la narine droite est dominante, et diminue lorsque la narine gauche prend le relais. La respiration par la narine droite est Yang, expansive et dynamique, tandis que la respiration par la narine gauche est Yin, introspective et reposante. Il découle de ces observations que certains moments du cycle nasal sont propices à certains types d’activités…

A travers la relaxation je prend conscience de toutes les parties de mon corps et je les détend. La relaxation m’aide à me focaliser sur des tensions qui vont s’estomper, se libérer… Après une séance vous serez rempli d’énergie, de forces nouvelles… Victoire Kephale

Extrait de mes séances après avoir mobilisé son corps.

Dans la position allongée, bras le long du corps, paumes des mains tournées vers le ciel, jambes fléchies ou non tout dépend de votre creux lombaire.

Je me laisse respirer…

Sentez le poids de votre tête soutenu par la nuque. Laisser votre tête être une pomme qui pend au bout d’une branche.

Vos yeux reposent dans leurs orbites : comme des cailloux qu’on laisserait glisser dans une mare. Attendez la fin des remous…

Sentez vos narines frémir…

Souriez intérieurement, votre visage s’éclaircit, se détend…

Comparez votre colonne à un chemin et suivez ses courbures…

Mes fessiers s’éparpillent sur le sol comme un sac de blé…

Je suis à l’écoute de mon corps et, si je ressens une tension je dirige toutes mes pensées vers elle et elle va s’estomper.

Je suis ici et maintenant, en parfaite harmonie avec moi-même, et à l’unisson avec mon corps…

Victoire Kephale

 

Respirer profondément et en pleine conscience permet d’apaiser les émotions négatives comme la peur, l’anxiété ou la colère. Rester dans la réalité du présent permet de garder une objectivité, une rationalité et un recul par rapport à la situation. T. Janssen

Rester dans la rationalité du présent permet d’éviter de paniquer. Ne pas se laisser submerger par la peur. Ne pas tomber dans le piège de l’anticipation de faits qui ne se produiront peut-être jamais. Car l’anticipation crée un stress inutile et délétère pour le système immunitaire et donc pour la santé.

Aujourd’hui de plus en plus de gens pensent qu’il y a des raisons psychiques à leur maladie. Ils veulent les comprendre. Parfois,ils ont déjà pointé du doigt une cause psychologique, un conflit, un stress, une tension émotionnelle. La réalité paraît plus complexe et plus subtile. En effet ,la plupart des maladies sont le résultat d’un déséquilibre provoqué par un ensemble de causes. La maladie est souvent d’origine multifactorielle.

Fractionner, c’est brûler baptisé HIIT (pour High Intensity Interval Training) aux Etats-Unis, renforce les capacités cardio-respiratoires, améliore la fonte des graisses (la lipolyse) pendant et après l’exercice, car l’oxydation de ces dernières se poursuit durant plusieurs heures. Ingrid Castres.

Le fractionné alterne des séquences de 30 secondes à quelques minutes d’exercices à haute intensité, entrecoupées de très brefs temps de récupération. De quoi s’essouffler vraiment et transpirer un maximum.

Uddiyana Bandha Pas à Pas. L’une des postures les plus utiles pour ceux qui ont des difficultés à relâcher leurs muscles abdominaux est une modification de l’étirement du chat. David Coulter

Reposez-vous sur vos genoux et vos avant-bras et laissez tomber votre tête contre vos mains. Cela place vos organes abdominaux en avant et vers votre poitrine. Maintenant, tout ce que vous avez à faire est d’exhaler le plus possible et de retenir votre souffle. Notez qu’il n’est pas naturel de maintenir fermement les muscles abdominaux dans cette posture et que l’ascenseur abdominal se produit naturellement et gracieusement. Ensuite, retenez votre respiration et gardez la sensation de lever la cage thoracique et de relaxation abdominale, soulevez lentement la tête et les épaules, posez-vous doucement sur les mains, puis mettez-vous toujours dans une position délicate à genoux. Venir sans serrer les muscles abdominaux peut demander un peu de pratique.