Archive | Le coeur RSS for this section

Le cœur, une longue histoire…

Le médecin italien Antonio Marie Valsalva (1666 – 1723) remarque que le cœur se synchronise avec la respiration en accélérant à l’inspiration et en ralentissant à l’expiration.

Publicités

Sans ton cœur, mon cœur comme un poids inutile, de la nuit à l’aurore et de l’aurore au soir, battra jusqu’au tombeau sans joie et sans espoir. Marceline Desbordes-Valmore

Pour introduire la Cohérence Cardiaque dans un objectif de mieux-être il vaut mieux commencer par la méthode la plus simple possible. Dr David O’HARE

La méthode du 365 :

  • 3 fois par jour
  • s’installer confortablement et respirer 6 fois par minute
  • pendant 5 minutes

La santé de votre coeur est intimement liée à votre mode de vie.

Dans nos pays industrialisés où l’on consomme 9 à 12g de sel par jour, ramener ce taux à 6g permet de faire baisser la tension de 1 à 2 points. Ce qui est loin d’être anodin! En effet, passer de 14 à 13 (pour la valeur systolique) induit une baisse du risque cardiaque de 10 à 20%… alors que le risque de succomber à un infarctus augmente lui de 20% si, à contrario, la tension passe de 14 à 14,5! Pour ne pas dépasser ces 6g/j, il faut limiter drastiquement les plats industriels préparés, les charcuteries, les biscuits apéritifs, les snacks : 80% des apports en sel viennent de ces aliments.

Le Péricarde, la bioénergétique cellulaire coeur péricarde

Relation cœur-péricarde
Dès le départ, l’axe de l’approche thérapeutique qu’elle a élaborée : l’OBC s’est centralisé sur le Péricarde, pour devenir : la « Libération du Cœur-Péricarde ».
Qu’est-ce que le péricarde me direz-vous ? C’est tout simplement la membrane qui enveloppe et protège le cœur et les racines des principales artères et veines. Son rôle est primordial, car sinon le cœur serait trop affecté par tous les stress et émotions qui ponctuent notre quotidien. En effet, tous nos stress émotionnels ont un impact physiologique sur l’ensemble cœur-péricarde. Mais ayant une fonction de protection de notre organe vital, c’est le péricarde qui subit de plein fouet ces impacts émotionnels.
Et oui, notre état émotionnel et psychique, incluant notre compréhension des événements à son origine, a des répercussions directes sur notre état physique. Le nier serait une mécompréhension de la réalité et une méconnaissance des mécanismes subtils régissant le fonctionnement de notre être.

Le Péricarde

La médecine chinoise nous apprend que : « Le cœur est L’Empereur et le péricarde le Maître du cœur« , car en liaison avec le cœur, il apporte Joie et Bonheur, gouverne le sang et abrite l’Esprit… Voilà qui en dit long sur l’importance du péricarde !
Le péricarde, est l’enveloppe fibro-séreuse, à double paroie, qui entoure et protège l’organe essentiel au fonctionnement du corps physique : le cœur. Si l’anatomie telle qu’enseignée en occident le décrit comme ayant une fonction de protection physique, son rôle primordial de « bouclier émotionnel » n’est généralement pas évoqué.
Chacun des chocs émotionnels, des stress qu’il absorbe dans son rôle de protection du cœur est bien précieusement conservé en mémoire dans chacune des cellules qui le compose. Si a l’origine il était souple, tous les traumatismes vécus l’on fait se rétracter, et progressivement se durcir, gênant par là le bon fonctionnement du cœur.
Du fait de sa position stratégique au centre du corps, son bon ou mauvais fonctionnement influe nos seulement sur le cœur, mais également sur tous les organes et diverses parties composant l’être humain.