Archive | A travers des expériences RSS for this section

Relation amoureuse compliquée, difficile : pourquoi l’amour génère parfois de l’angoisse et comment y faire face ?

Lorsque  vous rencontrez quelqu’un qui vous procure de l’amour, cela vient réveiller cette eau stagnante, cette vie qui dormait !

L’amour que vous ressentez pour cette personne veut sortir, s’exprimer… seulement elle est bloquée par tous ces noeuds.

Elle va donc redoubler d’efforts, de pression, et de puissance pour passer quand même, mais si elle doit pour cela faire remonter à la surface tous ces noeuds.

D’un côté on va donc ressentir beaucoup plus de vie, d’amour, et de joie

…et d’un autre on va devoir faire face à beaucoup plus d’angoisses, de tensions et de blessures non résolues.

Donc au contraire, c’est justement en faisant remonter ces noeuds, en les accueillant et en les dépassant que l’on permet à plus d’amour de couler. C’est en accueillant nos angoisses, nos peurs et nos tensions que l’on permet d’avantages de puissance, d’intensité et de fluidité.

Publicités

Si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre. Albert Einstein

069 070072071073076

Happyculteur : éleveur d’abeilles particulièrement heureux                                                                                                                                                                                           Marc Escayrol

Celui qui veut du miel doit avoir le courage d’affronter les abeilles.
Proverbe sénégalais

La gloire est une abeille. Elle bourdonne. Elle pique. Ah, et elle s’envole, aussi.
Douglas Kennedy, la poursuite du bonheur

Voici ! J’ai en dégoût ma sagesse, comme l’abeille qui a trop recueilli de miel, j’ai besoin de mes mains qui se tendent, je voudrais donner et distribuer jusqu’à ce que les sages parmi les hommes se réjouissent une fois de plus de leur folie et les pauvres une fois de plus de leur richesse.
Le gai savoir de Friedrich Nietzsche

Les vivants ont un corps qui leur permet de sortir de la connaissance et d’y rentrer. Ils sont faits d’une maison et d’une abeille.
Paul Valéry

L’âme humaine est comme l’abeille qui puise son miel même de l’amertume des fleurs.                                                                                                                                     Henryk Sienkiewicz

Imitons l’abeille, elle fait de grandes randonnées, sans perdre son objectif.                                                                                                                                                         Louis-Marie Parent

Elle porte en elle le mécanisme de l’univers : chaque abeille résume le secret du monde. Michel ONFRAY « La sagesse des abeilles »

« Elle porte en elle le mécanisme de l’univers : chaque abeille résume le secret du monde » Michel ONFRAY « La sagesse des abeilles »

Depuis la nuit des temps, butinant de fleur en fleur, l’abeille assure une pollinisation irremplaçable qui contribue activement à
développer et sauvegarder la biodiversité de notre planète, biodiversité essentielle à la survie de l’espèce humaine. Pourtant, à
l’image d’un milieu naturel qui ne cesse de se dégrader, la préservation de cet insecte, véritable sentinelle de l’environnement,
devient aujourd’hui préoccupante »
Henri CLEMENT « L’abeille, sentinelle de l’environnement »

Sois comme la fleur, épanouis-toi librement et laisse les abeilles dévaliser ton coeur !« 

. Ramakrishna

DEPART POUR LE TOUR DE L’ÎLE DE BREHAT EN KAYAK. Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. Pierre de Coubertin

DEPART POUR LE TOUR DE L'ÎLE DE BREHAT EN KAYAK

Merci à Jacqueline de m’avoir fait découvrir la pratique du kayak sur le lac de Guerlédan à Mûr de Bretagne. Merci à Paul de m’avoir accompagné et dirigé en kayak pour effectuer ce tour de l’île de Bréhat, en ce lundi ensoleillé de décembre.
Merci à Eric, de m’avoir encadré en kayak dans le golfe du Morbihan, dans le passage de la jument pour obtenir ma qualification.

L’ORTIE

ORTIE

L’ortie est une véritable découverte du monde sauvage. Extrêmement riche en minéraux et d’une grande teneur en vitamines en plus d’être la verdure la plus riche en protéines végétales. C’est une plante toute indiquée pour vaincre l’anémie. Au poids sec (déshydratée), elle contient près du tiers de son poids en protéines et est un véritable supplément en minéraux.

Propriétés médicinales de l’ortie

L’ortie est considérée de longue date comme la plante par excellence contre l’anémie. Et ce n’est pas sans fondement, car elle est la seule plante comestible aussi riche en fer et en vitamine C qu’on puisse trouver à portée de chez soi. L’ortie est donc particulièrement une alliée des femmes qui ont des besoins supérieurs en fer dans l’alimentation. Mais elle est aussi pour la même raison une plante importante à consommer suite à une perte de sang, afin de permettre au corps de rétablir rapidement un bon taux d’hémoglobine.

Les bienfaits de l’ortie sont connus depuis l’Antiquité. C’est l’une des plantes médicinales les plus efficaces. L’ortie est utilisée sous de nombreuses formes (décoction, cataplasme, etc.) selon l’effet désiré : diurétique, antirhumatismal, antidémangeaison, etc.

Vertus médicinales de l’ortie

L’ortie possède trois qualités reconnues. Elle est un très bon diurétique pour irriguer les organes comme le rein ou la vessie, sous forme de capsules, de feuilles séchées, de jus frais, d’extrait fluide ou de teinture alcoolique. L’ortie en cataplasme associée à l’argile verte agit contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes. Laissez agir 30 minutes au moins. Les feuilles lyophilisées combattent le rhume des foins. La racine soulage la miction en cas d’inflammation bénigne de la prostate. La racine de l’ortie peut être absorbée séchée ou transformée en extrait normalisé.

L’ortie pour les tracas quotidiens

Appliquée en lotion, l’ortie lutte contre l’acné. En bain de bouche, la plante se révèle efficace contre les infections : aphtes, gingivite, angine. L’ortie est aussi une alliée de la femme enceinte, la plante favorisant la stimulation du lait maternel. L’ortie est également utilisée dans la composition de produits favorisant la repousse des cheveux, mais aucune étude scientifique ne vient étayer cette vertu hypothétique. Voir recette dans l’article du 25/02/14.

L’ortie a des vertus sanitaires

Naturellement riche en vitamines A, B et C, l’ortie est également fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. L’ortie est donc un excellent complément alimentaire en cas de « baisse de régime ».

Pense-bête : une fois chauffées, les feuilles d’ortie perdent leur caractère urticant.

Purin d’ortie

De par sa composition chimique et sa grande quantité en minéraux, l’ortie est aussi un fertilisant naturel très populaire en France où on l’utilise sous forme de purin. Une mixture fermentée emblématique de la culture biologique et souvent même vendue en jardinerie. Vous pouvez donc faire pousser l’ortie autant pour la manger que pour enrichir vos autres récoltes :

  • Mélanger avec de l’eau :
    Il faut respecter les doses suivantes.
    Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
    Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau
    .
  • Laisser macérer :
    1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
  • Filtrer la solution de purin d’orties :
    Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties
    .
  • Utilisation en tant que répulsif :
    Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites
    .
  • Utilisation en tant qu’engrais :
    Versez le directement dans la terre telle un engrais liquide, inutile de le diluer plus que ça.

Les bienfaits des piqûres d’ortie :

Les principes actifs de cette sensation de brûlure douloureuse sont l’acide formique et l’acétylcholine. C’est un peu le mécanisme de protection de l’ortie visant à repousser les opportuns.

L’effet apaisant, voire euphorisant, de la piqûre à postériori serait dû à la sérotonine, un neurotransmetteur qui intervient dans les émotions et la confiance mutuelle, favorisant la convivialité. Les personnes ayant un faible taux de sérotonine sont du reste plutôt agressives et prédisposées à la violence.

Le tryptophane (l’un des huit acides aminés de base) est un précurseur de la sérotonine et semble manquer dans notre alimentation. On trouve des quantités importantes de tryptophane dans les graines de courge et de sésame, aliments à conseiller aux personnes nerveuses et stressées. Les végétariens, qui consomment régulièrement ces graines, sont du reste plus calmes que la moyenne.

La sérotonine favorise donc le sentiment de bien-être.

Ceci dit, pour en revenir aux piqûres d’orties, elles ne permettent pas seulement de soigner les rhumatismes. L’urtication, qui consiste à fouetter la peau avec un bouquet d’orties, soulage également l‘arthrite, la goutte et la tendinite (à renouveler une fois par semaine jusqu’à amélioration). J’ajouterai qu’elle peut aussi être utile aux personnes ayant les extrémités froides, du fait d’une mauvaise circulation du sang dans les capillaires au niveau des mains et des pieds. Ce phénomène serait dû à l’histamine, autre composant du « venin » des orties et qui est un vasodilatateur. Soit dit en passant, les graisses animales – comme le beurre – sont composées de macromolécules plus grosses que celles des graisses végétales. Circulant plus difficilement dans les capillaires fins, elles ont tendance à bloquer la circulation dans les extrémités et devraient donc être évitées par les personnes souffrant de cette pathologie.

Pour conclure, l’ortie ne s’adresse pas aux personnes superficielles, qui ne voient que son aspect initial déplaisant. Mais, si l’on dépasse les premiers désagréments de sa piqûre, l’ortie soulage et console au contraire.

L’ortie ressemble à un homme un peu rude, mais qui a du coeur et qui, au besoin, sait sacrifier sa vie pour sauver celle de son voisin. »