Archive | août 2018

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang. D’abord, éclaboussures, affolements dans les buissons, battements d’ailes et fuites en tout sens. Ensuite, grands cercles sur l’eau, de plus en plus larges. Enfin le calme à nouveau, mais pas du tout le même silence qu’auparavant, un silence, comment dire : assourdissant. Christian Bobin

Publicités

Sous le ciel immense et sous mes draps. Sur les bords de mer je pense à toi. Quand je pleure et quand je ris je me dis, je me dis que toi aussi. Dasque/Duthu/Plante

Comment méditer ?

Dérivée du bouddhisme, la méditation en pleine conscience utilisée en médecine contre la dépression, la douleur ou la dépendance. Mais aussi à l’université pour la préparation aux examens ou encore en entreprise pour augmenter les performances des employés.

Quelques astuces pour une pratique adéquate.

• Trouver le bon moment : le matin pour commencer la journée dans de meilleures dispositions, à midi pour recharger ses batteries à mi-parcours, ou le soir pour se débarrasser des tensions accumulées.

• Créer un environnement adéquat : dans une pièce silencieuse en évitant les distractions visuelles et sonores. Une fois le processus bien assimilé, on peut ensuite méditer n’importe où (dans le métro, au bureau) et dès qu’on en ressent le besoin.

Choisir sa posture : assis le dos bien droit ou couché les mains le long du corps, l’important est d’être installé confortablement.

• Respirer par le ventre et se concentrer sur son souffle pour lutter contre la dispersion des pensées.

• Accepter ce qui vient : laisser les pensées surgir sans les forcer ni les retenir, sans les condamner ni les approuver.

La vie intérieure, c’est tout ce dont nous prenons conscience quand nous dégageons notre attention des sollicitations extérieure. C. André

La relaxation, la sophrologie, la méditation, la musique, la marche ou bien d’autres vecteurs aussi simples, nous permettent de retrouver cette vie intérieure. Encore faut-il que l’on comprenne l’intérêt de cette introspection.

La vie intérieure c’est donc cet ensemble de sensations, de ressentis qui s’établissent quand nous prenons conscience de notre corps et / ou de notre respiration. De même, ce sont ces connexions qui s’établissent quand nous prenons conscience de ces sensations, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Quand nous laissons libre cours à nos pensées et que nous acceptons d’interroger les émotions que cela suscite.