Archive | COMMENT AMÉLIORER SON VIEILLISSEMENT RSS for this section

Quels sont les bienfaits de la tomate ? En plus de nous apporter de l’énergie et de la vitalité, la consommation de tomate peut nous aider à améliorer notre santé cardiaque., car elle permet de faire baisser le taux de mauvais cholestérol, et de prévenir le durcissement des veines et des artères.

UN PUISSANT ANTIOXYDANT: CONTRE LE VIEILLISSEMENT

La tomate possède 3 des meilleurs antioxydants connus (la vitamine C, la vitamine E et le bêtacarotène) ce qui en fait un puissant anti-oxydant.

Mieux que toutes les crèmes anti-âge, la tomate et ses vertus sont un atout dans la lutte contre le vieillissement. Naturellement riche en lycopène, la tomate mi-fruit mi-légume est un concentré de santé. Comme elle est en prime faible en calories, on ne va pas s’en priver.

Importante pour la santé cardiaque

Cet aliment contribue à réduire le risque d’accidents vasculaires cérébraux, en plus de prévenir les maladies cardiovasculaires. De nombreuses études réalisées sur la tomate ont montré que sa consommation fréquente réduit significativement le mauvais cholestérol, empêchant ainsi les artères de durcir.

La tomate en prévention contre le cancer

La tomate est un aliment riche en lycopène, une substance qui peut prévenir certains types de cancer, notamment les cancers du côlon, du sein et de la prostate. Ses avantages sont tellement importants par rapport à cette maladie que certaines personnes atteintes de l’un de ces cancers ont réagi très favorablement à la consommation fréquente de cet aliment.

De nombreux experts en nutrition et diabète s’accordent à dire que la consommation de tomates en quantités suffisantes pourrait modifier le comportement biochimique d’une personne, affirmant ainsi que les tomates peuvent éliminer chimiquement le diabète, ce qui pourrait bénéficier à de nombreuses personnes à travers le monde, étant donné que le diabète est une maladie de plus en plus fréquente.

Un renfort pour le système immunitaire

Cet aliment nous fournit une bonne quantité de vitamine C,qui est très importante pour renforcer les fonctions du système immunitaire.

En mangeant des tomates, vous ressentez beaucoup plus d’énergie et de vitalité ; un autre avantage important de la tomate est qu’elle peut vous aider à perdre du poids. En effet, il est prouvé que la tomate possède la propriété de brûler les graisses dans le corps. Pour ces raisons, elle devrait toujours être présente dans l’alimentation quotidienne de toute la famille.

En plus des bénéfices que nous avons déjà énumérés, il en existe beaucoup d’autres que nous ne devons pas omettre. Pour le moment, nous devrions savoir que la tomate est bonne pour :

Publicités

Soulevé de hanches en appui dorsal : allongé sur le dos, genoux pliés et pieds à plat, le but est de soulever les fesses puis les vertèbres lombaires et enfin les vertèbres dorsales (gainage ventral inversé, appui sur les épaules et les pieds) : tonifie la chaîne musculaire postérieure.

Allongez bien la nuque, faites le double menton : ce mouvement rappelle celui de la méthode Mac Kenzie pour détendre les épaules.

Soyez dans le mouvement de soulevé de hanches. Concentrez-vous sur ce que vous ressentez, douleur, souplesse, étirement des cuisses, de la nuque…Puis tout doucement, posez votre colonne sur le sol vertèbre après vertèbre. Et recommencez plusieurs fois.

Ce mouvement se fait sur la respiration : j’inspire au sol, j’expire sur le soulevé et sur la descente. Je peux aussi rester en élévation, respiration libre, puis je descend sur le souffle.

Grâce à cet exercice, vous allez assouplir vos lombaires et, de manière générale, tonifier votre dos.

 

Victoire Kephale

Les clés dune vie équilibrée par Estelle Lefébure

 1   Zéro aliment transformé.  Renouer avec les produits de saison, c’est maîtriser la qualité de son alimentation.

 2   Du temps pour soi.  Indispensable pour l’équilibre, idéal une heure par jour.

 3   Croquer 2 carrés de chocolat noir.  Riche en antioxydants c’est un allié anti-âge.

  4   Boire du thé vert bio.  C’est un élixir santé jeunesse, à siroter le matin.

  5   S’étirer.  Au sport pratiqué à outrance, préférez les activités toniques et tonifiante yoga, étirements, standup paddle (image)…

  6   Méditer régulièrement.  En pleine conscience avec la sophrologie Caycédienne : C’est  un entraînement psycho-physique de la conscience, basé sur la perception positive de notre monde intérieur ainsi que sur notre relation positive avec le monde extérieur. La sophrologie devient petit à petit un mode de vie qui privilégie le positif.

 7   Rire, rire, rire... Parce que cela fait du bien à l’âme et à l’organisme

  8   Dormir suffisamment. Se ressourcer, se reposer, se regénérer…Le sommeil le permet.

  9   Marcher encore et toujours. 9000 pas par jour, c’est entretenir sa santé.

10  Diminuer le gluten. Par : millet, maïs, riz, pommes de terre, quinoa, lentilles, haricots blancs et rouges…

Les bons conseils anti-âge

À chaque saison, l’énergie est différente. En été, on soigne son cœur, en automne son estomac… au printemps son foie.

Consommez des produits de saison, on les assimile mieux ! L’artichaut est extraordinaire par exemple. C’est un formidable anti-oxydant. Il contient des minéraux et oligo-éléments, il est riche en magnésium, en fer, en cuivre, en phosphore, en zinc et en calcium. Il a aussi un fort pouvoir rassasiant. Parmi les autres aliments de saison, mangez des asperges, des betteraves, du concombre, du céleri, des endives et côté fruits, kiwis, poires, pommes, rhubarbe…

 

Les fascias ont une grande influence sur l’apparence générale du corps.Christophe Carrio

 

Un fascia est une membrane fibro-élastique qui recouvre ou enveloppe une structure anatomique. Il est composé de tissu conjonctif très riche en fibres de collagène. Ils sont connus pour être des structures passives de transmission des contraintes générées par l’activité musculaire ou des forces extérieures au corps.

Il a également été montré qu’ils sont capables de se contracter et d’avoir une influence sur la dynamique musculaire et que leur innervation sensitive participait à la proprioception et à la nociception.

Les fascias « traversent » le muscle comme une toile d’araignée et se rejoignent à l’extrémité pour former les tendons qui attachent le muscle à l’os. La structure qui relie l’os au tendon qu’on appelle le périoste est aussi une forme de fascia, comme le sont les ligaments qui connectent les os entre eux.
Muscles et fascias forment un tout. La qualité des fascias a une grande influence sur l’apparence générale du corps. Des fascias de bonne qualité (homogènes, souples, sans adhérences) donnent immédiatement un coup de jeune à l’enveloppe corporelle.

Les fascias : des tissus qui peuvent souffrir.

Des fascias qui ont perdu leurs propriétés peuvent engendrer divers problèmes comme de la douleur, des spasmes ou des tensions musculaires chroniques, une perturbation du métabolisme du muscle, une gêne articulaire, une mauvaise circulation de la lymphe, ou encore un déséquilibre dans les alignements corporels. Ces problèmes peuvent alors entraîner d’autres conséquences, comme des troubles digestifs, des névralgies, des difficultés respiratoires ou une fatigue générale.

De quoi sont composés les fascias ?

Les fascias sont essentiellement composés d’eau, de deux sortes de protéines appelées collagène et élastine, et de protéoglycanes, qui sont un assemblage complexe de protéines et de glucides :

  • L’eau représente plus de 60 % du poids des fascias et des muscles.
  • Le collagène est une protéine extrêmement solide.
  • L’élastine est à la fois solide mais élastique c’est-à-dire qu’elle est capable d’être étirée et de reprendre sa forme originelle après l’étirement.
  • Les protéoglycanes sont des sortes d’éponges, des structures qui gardent l’eau dans les fascias les maintenant souples. (La glucosamine et la chondroïtine contenues dans certains compléments alimentaires destinés à soulager les douleurs d’arthrose sont des protéoglycanes.)

Si vous n’avez pas suffisamment d’eau dans vos tissus, pas suffisamment de protéoglycanes, si les structures de collagène et d’élastine sont mal alignées ou présentes en trop grande quantité, vos fascias ne sont pas en bonne santé.

Des fascias en bonne santé sont texturés comme du gel, humide, moelleux, glissant, et retenant l’eau comme une éponge. Ainsi plus la concentration en eau est importante, plus les fascias auront une texture gélatineuse.

Fasciathérapie et fasciapulsologie : des approches extrêmement douces

La fasciathérapie comme son nom l’indique porte son action thérapeutique sur les fascias. Le terme « fascia » est un mot latin signifiant bande, bandelette, qui entre dans la langue en 1806 pour désigner les tissus conjonctifs fibro-élastiques formant les enveloppes des différentes structures de l’organisme.

Les thérapies des fascias sont des thérapies manuelles qui s’adressent à la personne dans sa totalité – physique et psychique – et sollicitent les forces d’autorégulation de l’organisme. Les thérapeutes posent les mains sur le corps du sujet et se mettent « à l’écoute » du mouvement naturel des fascias – mouvement extrêmement subtil que l’on peut comparer à une respiration. À partir de l’information perçue par les fascias superficiels, ils pourront évaluer la vitalité des tissus et les blocages qui s’y logent. En raison de la structure en réseau des fascias, ce toucher très sensible est réputé pouvoir déceler des traumatismes partout dans le système fascial, jusque dans les zones que les doigts ne peuvent atteindre.

L’intervention des thérapeutes est aussi délicate que leur mode de diagnostic : avec de très légères pressions, ils cherchent simplement à rétablir le mouvement naturel des fascias, ce qui permettrait de réactiver les forces d’autoguérison. Dans le réseau des fascias, une crispation dans la région du coeur, par exemple, peut créer des douleurs dorsales ou des troubles digestifs. Pour une solution durable à une douleur, même ponctuelle, il est donc nécessaire de rétablir l’équilibre du corps dans son entier. Selon les praticiens, l’écoute et l’étude de cette vie dans le corps offrent un accès aux causes profondes de la maladie et une nouvelle définition de la santé globale.