Archive | Par le cerveau RSS for this section

Le cerveau ne fait pas la différence entre une situation représentée et une situation réelle.

La visualisation est cette faculté mentale que nous avons tous, de nous représenter un objet, un son, une odeur, une situation, voire une émotion ou une sensation. Cette représentation déclenche pratiquement les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité.

Vous pouvez vous imaginer dans une nouvelle maison, ou bien avec un nouveau travail, ou vivant des relations harmonieuses, ou encore dans le calme et la sérénité, ou peut-être jouissant d’une meilleure mémoire et d’une grande faculté d’assimilation.

Si vous êtes porteur d’une maladie grave, la visualisation représente également un allié en vue de la guérison.
Quel que soit le plan sur lequel porte votre travail, vous obtiendrez des résultats… avec l’expérience, vous trouverez les images et les techniques particulières qui vous conviennent le mieux.

 

Publicités

L’énergie de l’esprit est l’essence de la vie. Aristote

L’insula frontale est liée à nos émotions, à l’amour, à la haine, à la gratitude, au ressentiment, à la honte, à la méfiance, à l’empathie, au mépris…

Chaque fois que nous profitons de la musique ou d’un verre de vin, souvenons-nous de ce qui nous permet de profiter de tels plaisirs : l’insula.

 

Les points précis de la glande pinéale : Énergie première : électricité statique Aspects premiers : l’intelligence, l’intuition, pouvoirs psychiques. Imagination Couleur : Violet Objectif : améliorer la clarté mentale et l’intuition. Les symptômes de la dysfonction : maux de tête fréquents, la pression des sinus autour des yeux, une mauvaise vue, la cataracte, le glaucome, l’insomnie, la paranoïa ou la dépression.

Aperçu d’une glande pinéale équilibrée

Lorsque vous glande pinéale est équilibrée, la clarté d’esprit est un état normal et naturel pour vous.  Avoir un esprit calme et éveillé vous donne une forte présence dans ce monde. Vous n’avez pas besoin de moyens extérieurs pour demeurer fort et ancré.   Vous vous servez avec facilité dans les ressources illimitées de votre intelligence.  D’autres personnes vous respectent pour votre esprit vif et sa capacité à voir les choses avec clarté.  Votre vie est une série de synchronicités et vous  ressentez le flux de la vie sur une base quotidienne.

René Descartes a décrit la glande pinéale comme «le principal siège de l’âme». Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette glande comme étant le troisième oeil.

Il s’agit d’une petite glande endocrine de la forme d’une pomme de pin qui se trouve au centre du cerveau, au même niveau que les yeux. Le cerveau est composé d’un hémisphère droit et d’un hémisphère gauche et il est parfaitement symétrique, à l’exception de cette glande qui est unique. Dans l’Égypte ancienne, la glande pinéale était considérée comme une porte unissant des dimensions différentes. Le troisième oeil permettrait en effet aux gens de transcender la dimension matérielle pour avoir accès à des niveaux de conscience supérieurs. La glande pinéale était représentée en Égypte par l’oeil d’Orus.

Elle est présente dans plusieurs cultures différentes comme un symbole lié au pouvoir.

Rares sont ceux qui savent respirer correctement. Or, une bonne respiration développe le souffle, oxygène le cerveau, permet de poser la voix et gérer les émotions… M.Quent

moins de stress : le mental influence le rythme respiratoire et vice versa. En maîtrisant votre respiration, vous maîtrisez donc mieux vos émotions, abaissez votre fréquence cardiaque, canalisez l’adrénaline, retrouvez votre concentration.
– moins de fatigue : en respirant plus profondément, vous oxygénez davantage toutes vos cellules et facilitez l’élimination des toxines de votre organisme.
– moins de kilos : imprimer un rythme profond et régulier à la respiration permet de réguler les fonctions neurovégétatives dont dépend la digestion et de faciliter l’utilisation des sucres et des graisses par l’organisme.

Votre ventre vous donne de l’air : en pratiquant la respiration abdominale, vous augmentez votre amplitude respiratoire en utilisant 70% d’air contre 30% en respiration thoracique. Cette respiration par le ventre est celle des bébés, des chanteurs d’opéra ou celle adoptée instinctivement en dormant.
Votre diaphragme vous masse : en respirant par le ventre, vous mobilisez entièrement le diaphragme, principal muscle respiratoire.En effet, le diaphragme descend à l’inspiration, ce qui pousse les organes vers le bas et fait gonfler le ventre et à l’expiration il remonte.  Se concentrer sur le diaphragme au moment où l’on souffle, comme si l’on vidait un tube de dentifrice en commençant par l’extrémité.Le diaphragme effectue ainsi un massage profond qui évacue les tensions et redynamise.